Prix littéraire des Rotary Clubs de langue française

On est là… 🙂
 
Ewa pour Sita, Imane, Aladji, Leila, Père Antoine, Yaguine et Fodé, Ibra, la folle, et les autres, personnages de mon roman nouveau « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy), disponible en librairies.
 
Merci au jury international qui me décerne ce prix, littéraire. Honoré et heureux de savoir mes mots, ces mots de plein vent, accueillis aux quatre coins du monde.
 
Merci à ma merveilleuse éditrice Lisa Liautaud et à mon ami Philippe Robinet qui ont cru à ce livre, OLNI dans la forme, nécessaire nous osons le croire dans le fond, roman-poème-documentaire que nous portons. Ensemble !!!
 
Pensée pour ma mère veilleuse, femme de lettres qui m’a transmis, très tôt, l’amour des mots. Et le goût des autres.
Je lui dédie depuis plus de trente ans, chacune de mes distinctions, à commencer par les meilleures notes en rédaction, au Collège Libermann à Douala, où j’ai poussé mon premier cri… de poésie 🙂
 
One Love !!!