Hier à l’Académie Française pour la remise du Prix Paul Verlaine

Avec un immortel
écrivain
japonais
en pyjama 
🙂

Merci à Dany Laferriere, pour ses mots fraternels et ses voeux chaleureux à mon égard.
On se retrouve à Port-au-Prince, dans quelques jours, avec Yanick JP Lahens mon hôte, pour la Foire Internationale du Livre en Haïti…

One love!!!

dany-laferriere-marc-alexandre-oho-bambe

marc-alexandre-oho-bambe-academie-française

academie-française

 

Merci à l’Académie Française pour ce Prix Paul Verlaine

Merci à l’Académie Française pour ce Prix Paul Verlaine qui m’honore,
récompense que je dédie à ma mère veilleuse, merveilleuse femme de lettres qui m’a transmis très tôt l’amour des mots. Et le goût des autres.
Ma mère, enseignante de Français, de Lettres et Philo au Cameroun, animait également un Cercle de Poésie. Avec elle j’ai appris, à sculpter le silence mirifique des nuits serties d’étoiles et à être heureux. En attendant le bonheur.
Grâce à elle j’ai compris, que l’enjeu de la poésie ne devait pas être la poésie elle-même, mais le monde.
Alors j’écris, et j’écrirai encore, j’écrirai toujours, pour ne pas vivre inutile.
Comme d’autres plantent des arbres, comme d’autres tentent l’impossible, comme d’autres chantent les possibles, j’écris, j’écrirai encore, j’écrirai toujours.
Oui j’écris, j’écrirai encore, j’écrirai toujours, pour l’enfant que j’ai été et pour rendre hommage à une mère et un père, grâce auxquels des roses peuvent fleurir.

Dans mes vers.

One love!!!

la-chant-des-possibles-médaille-academie-francaise

 

Prix Paul Verlaine pour mon livre « Le Chant des possibles »

Bonheur de partager avec vous cette nouvelle, l’ACADÉMIE FRANÇAISE vient de me décerner le Prix PAUL VERLAINE pour mon livre « Le Chant des possibles », publié aux merveilleuses Editions La Cheminante. Merci à Sylvie Darreau ma formidable éditrice d’avoir cru à ce livre libre, et de porter tous ses auteurs comme elle le fait. Le chemin poursuit son chemin, je suis très fier de faire rentrer notre Maison dans cette institution.

Je dédie ce Prix qui m’honore,

A ma mère veilleuse, merveilleuse femme de lettres qui m’a transmis très tôt l’amour des mots, et le goût des autres. 

A mon père dont la poésie rieuse hante mes jours, mon père héros qui m’a encouragé à apprendre et à sculpter le silence mirifique des nuits serties d’étoiles.

A ma famille, mon feu, ma foi, ma force, ma fierté, ma folie, ma flamme …

A tous également, programmateurs de salons et festivals, responsables de médiathèques et libraires, profs de français et de lettres, journalistes, soutiens précieux, prescripteurs et diffuseurs de mon Chant, qui m’ont accueilli et ont permis mes rencontres dans le monde tout au long de cette année improbable.

Je lève mes vers à nos vies, et nos rêves Fred Ebami, nous avons les mêmes depuis plus de vingt ans, depuis Douala : penser, rêver, oser, créer, aimer, respirer à l’art libre !!! 

Et rêver, c’est déjà être libre.

ONE LOVE!!!

Marc Alexandre OHO BAMBE

Le Chant des Possibles bandeau

Le Chant des Possibles de Marc Alexandre Oho Bambé