Tant de fleurs Dans le cœur

Tant de fleurs
Dans le cœur
Encore
Mortes écloses
À mi-saison
D’ombre et lumière

Peut-être que je n’écris pas
Ou plus de poésie
Mais tous mes rêves de plein jour
Peut-être même
Que je n’ai jamais écrit un seul poème
Mais seulement l’espérance qui me court
Dans les veines
Et mon amour, tout mon amour, tout cet amour
Qui irrigue toujours
Mon corps de texte
Et mon âme à feu et à sang d’encre sublime

Dans le cœur
Tant de fleurs
Encore
Mortes écloses
À mi-saison
D’ombre et lumière

Peut-être que je n’écrirai pas
Ou plus de poésie
Peut-être même que je n’écrirai plus jamais
Un seul poème
Mais seulement la vie, la vie elle-même
La vie qui file en étoile
Et laisse parfois sur le carreau
Les mots de trop, les maux d’ego
Le sens et le non-sens cachés
Sous le plafond des phrases
Et des actes manqués

Encore
Tant de fleurs
Dans le cœur
Mortes écloses
À mi-saison
D’ombre et lumière

La première fois que je me suis suicidé
J’avais vingt ans
La poésie m’a ressuscité
Depuis je vis meurs et renais
Dans chaque vers étincelle
Revis à la confluence des fleuves
Qui me fondent et font de moi
Ce que je suis :
Un marcheur sur la terre et un chercheur d’art
Garçon nomade devenu vagabond céleste
Poète errant dans tous les vents du monde

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire

Relire Bobin

À l’orée
Du chemin
Relire Bobin
Et ses vers
Étincelles
Qui aident
À traverser
Tous les hivers
Résister
Et rester invictus
Été

Repenser
Ému
Au rire éclatant
De Jean-Michel
M’entendre
Encore
Lui dire souriant
« Le théâtre est un art Martial »
Parler
Avec lui
De Césaire
Tant Aimé
De nos volcans
Intérieurs
De poésie
Et profondeur
De verticalité
De vocation
Et profession
De voix
De prophétie
De foi
Dans l’humain
De feu
Dans les mots
Et encore
De foi
Toujours
De foi
Dans l’humain
Malgré tout
Parce que nous

À l’orée

Du chemin

Relire Bobin

Pour la lumière

La lumière

La lumière

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#poursaluerJMM

Toujours Sur la route Des rêves

On est là…

Toujours
Sur la route
Des rêves
Le chemin
Des poèmes
La route et le chemin
De soi(e)
La route et le chemin
Vers l’autre

Merci à Jhonel, Boubacar, Koye, Rose, Fiac Sy, Delphine, Iso, Édouard et à toute la team Goni du Niger, pour le partage de la beauté, des couchers de soleil, des sourires et des rires qui éclatent, des freestyle en aparté, de l’ambiance old school, des brochettes saupoudrées de yagi et du feu.

Des poèmes.

La vie ?
Un présent, à s’offrir
Chaque jour, chaque nuit

…ici et maintenant

On continue à fabriquer
Nos propres utopies
Sans rien attendre
De personne d’autre
Que nous-mêmes…
Debout !!!

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLLExperience
#BeenAroundTheWorld
#Niameynam

Dans les Petits Classiques de Larousse

On est là…

Dans les Petits Classiques de Larousse
Et cette remarquable anthologie…
« La poésie du 19ème au 21ème siècle »

Ressentir une émotion grande, de voir mon nom figurer dans ce recueil, aux côtés de mes professeurs d’espérance, Césaire, Char, Eluard, Aragon, Rimbaud, Verlaine, Apollinaire et d’autres aussi, poètes fréquentés sur les bancs de l’école…de la vie, Andrée Chedid, Lamartine, Breton, Valéry, Mallarmé, Hugo, De Musset, De Nerval, Gautier, Ponge, Michaux, Guillevic, Vigée, Jouet…
Penser à ma mère veilleuse, enseignante de lettres et de philosophie à Douala, où j’ai poussé mon premier cri. De poésie.
Penser à mon super père, et à mon serment un jour d’automne pluvieux, de faire passer son nom et son prénom à la postérité, porter toujours au cœur honneur à sa mémoire.
Penser à Ange, Maëlle et Léa, enfants de lumière, et espérer qu’ils sont et seront fiers de moi comme je le suis de jeannette et Alexandre Oho Bambe.
Relire le recueil en entier, tiquer quand même, me demander pourquoi si peu de voix féminines dans une anthologie sur deux siècles de poésie, me questionner sur l’enseignement de la poésie au collège, au lycée, à la fac, à sa transmission au-delà des institutions scolaires et des cercles d’art, penser à Gaëlle et à son film fondamental « Voix de femmes », penser encore, à l’importance, à l’urgence, à la nécessité du partage des poèmes autrement, femmes et hommes ensemble, afin que nos filles et nos fils n’imaginent pas, n’imaginent jamais, que la poésie est une affaire d’hommes. La poésie a été, est et sera, toujours.
Affaire d’âmes.

One Love !!!

 

#écrirejustejusteécrire

Mer de nuages

Mer de nuages
Horizon lointain
Au bout du grand matin
Le monde
À portée de mots et de main
La vie est un voyage

Et demain ?
Demain n’existe pas
Où plutôt si
Demain est une mélodie bleue
Azur espoir qui nous dure
En corps
Demain ?
Il fera beau
À Moroni
Et nous prendrons le large
Ensemble
Pour la vie
Encore

MAOB

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#MoroniSurLaLune
#UnCamerAuxComores
#Sakara2019

Enraciné Dans mon errance

Enraciné
Dans mon errance
J’avance
Dans le monde
Toujours en quête
D’un visage, de sens
Et d’essences
De vie véritable

J’ai trouvé ma maison, dans le ciel bleu des poèmes qui me fondent et font de moi ce que je suis : un marcheur et un chercheur d’art…

Sur la lune et partout sur la terre.

Le temps s’est arrêté
Au bord du fleuve Congo
Et au beau milieu d’un silence d’or
J’ai écrit une longue lettre à l’enfant
L’enfant, l’enfant que j’ai été

J’ai écrit aussi à Léa, Maëlle et Ange, petites princesses et grand prince dans mon coeur, pour leur dire tout mon amour.

Le bonheur est un instant, fugace d’éternité.

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#LifeisAPoetrip
#TourDuMondePoétique

Une vie ne suffira pas

Quoi de neuf aujourd’hui ?
Tout et …
Cette évidence, qui danse
En moi depuis toujours
Une vie ne suffira pas
Mille vies non plus
Pour écrire dire traverser
La beauté du monde
Comme elle peut parfois
Nous traverser
Nous renverser
Nous transpercer
Le corps le cœur et l’âme

Matin Dans la brume

Matin
Dans la brume
Poème
À la lune
Part de tendresse
Toute la tendresse
Du monde
Se trouve ici

Entre nous

La tête
Dans les nuages
J’écris
Pour traverser
L’horizon de ton sourire
J’écris
Sous influence
De la plus douce des drogues dures
La vie

J’écris pour me souvenir
Toujours du futur
Me souvenir toujours
De nous
De tout
Ce qui nous lie
Rêves
Utopies
Tout
Ce qui nous délie
De nos entraves
Nous livre
A nous-mêmes
Nous « vertige »
Nous délivre
Du mal(heur)
De ne pas vivre
Pour nous-m’aime

Nous sommes libres
De vivre sans heurts
Vivre à la bonne heure
Des amours amitiés électives
Heure bleue
Heure de soie
Heure de douceur pour soi
Et pour celles et ceux dans le coeur
De minuit à minuit

J’écris

Et le jour

Se lève

Dans le silence

Des mots

Il y a
Des êtres
Que l’on rencontre
Trop tard
Pour ne pas les aimer

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#PoèteEnRésidence
#LaMétiveExpérience
#VueDeMaFenêtre
#CREUSEencore

Creuse Dans ton abîme De lumière

Se perdre
Pour se retrouver
Chercher encore
Le lieu du cœur
Du récit qui traverse
Le corps

Le soleil brille
Il pleut averse
À l’intérieur
Des mots
Toujours plus de mots
D’orage
D’amour
Et d’espérance

Il faut

S’extraire du monde

S’affranchir de toutes contingences

Creuser au plus profond de soi

Pour écrire un seul vers

CREUSE
Encore
Creuse
Dans ton abîme
De lumière
Se cachent
Les dernières pages
Du livre

MAOB

One Love !!!

#EnRésidence
#ÉcrireJuste
#JusteÉcrire
#LifeisAPoetrip
#LaMétiveExpérience
#DeuxièmeBureau