Poésie du quotidien… 

Un homme, et une femme.
La soixantaine passée.
Il et Elle, marchent.
Sur la digue, Praia Iracema, à Fortaleza.
Le pas de l’homme emprunte à celui de la femme, son rythme et sa cadence.
Main dans la main, Elle et Il avancent.
On dirait qu’Il et Elle dansent.
Ensemble.
Quand soudain, Elle trébuche et perd une chaussure.
Il et Elle s’arrêtent, et dans un geste éclatant de tendresse, Il enlace Elle et l’embrasse.
Sur le front.
Avant de se baisser pour ramasser la chaussure perdue, et la remettre au pied de sa belle, dans le même élan.
D’amour,
Infini.
A ses pieds Il lui adresse un sourire, qu’Elle lui rend, naturellement.
Amoureusement,
Elle relève Il,
Et Il et Elle, reprennent leur chemin.
Main dans la main.
Sur la digue, Praia Iracema, à Fortaleza.

Je les ai trouvés beaux ensemble, et dans un mauvais réflexe, j’ai failli les prendre en photo. Et puis je me suis ravisé, me refusant le droit de figer leur éternité.

La poésie est là …

Dans les actes,
D’amour.
Et les gestes,
De tendresse.

MAOB