À Yaoundé, quelques matins plus loin

On est là…

À Yaoundé, quelques matins plus loin.
Longtemps longtemps, après les années Messa.
Entre pays rêvé et pays réel.
Entre-deux.
Parenthèses enchantées.
Toutes voiles dehors.
Brèches ouvertes.
Comme nos blessures.
Et nos espérances.
Ouvertes. Elles aussi.
Sur nos futurs

On a parlé de co-construction, de co-organisation, de collaboration, de collectif et de sens, d’écoute et d’échos, de résonances, de l’autre en soi, d’énergie renouvelable. Ensemble.
On a partagé nos expériences sur scène et dans la vie, nos doutes et nos espoirs.
Ensemble.
On a kiffé. La life. La poésie des instants. La musique « m’aime » de nos silences habités. L’Afro jazz sous les manguiers. Le goût des mangues matin midi soir.
Ensemble.
On s’est donné la main, donné le mot, donné le salam et la paix de l’âme.
Ensemble.
On a fait ce qu’on croyait juste : slamer sur la lune, écrire juste, juste écrire, être juste, juste être, dire juste, juste dire, en tout temps et en tous lieux, écrire, être et dire qui nous sommes et de quel côté nous nous inscrivons, nous écrivons, du côté de la beauté, qui dissipe les ténèbres, et les vieilles ombres.
Et il ne saurait y avoir de beauté pleine, sans justice, ni dignité, ni liberté, pour chacune, chacun, pour toutes et pour tous.
Il y a tant.
De choses à écrire, dire, vivre et faire vivre en chœur.
Ensemble.
Tant de jolies choses à créer, pour pouvoir s’en souvenir fou sourire à notre dernier soir sur cette terre.
Tant de brèches, à ouvrir aussi, à ouvrir encore.
Et pas seulement, plus seulement, je le réalise radicalement, pour nous évader du réel, mais pour le transformer, le sublimer, à notre échelle modeste.
Ouvrir des brèches dans l’espace et le temps, c’est agir, déjà.
Imaginer. Envisager. Inventer. Le jour d’après.
Le jour, présent à s’offrir. Toujours

Ouvrir des brèches, c’est bel et bien de cela qu’il s’agit en poésie, également. Définitivement.
Ouvrir des brèches, pas seulement les colmater.
Ouvrir des brèches et peut-être aussi, allumer des mèches.
En soi. Et en l’autre, parfois.
L’autre, celle ou celui qui nous lit, nous dit qui nous sommes dans sa voix, dans ses yeux, et qui elle est, qui il est, dans notre voix, enrouée, nos yeux, embués.
Notre regard.
D’enfant perdu, retrouvé.
Entre deux rives.
Deux rêves.
Entre-deux.
Feux.

J’ai quitté le Cameroun fils, j’y suis revenu père.
Et toujours plus fier du mien, et de sa femme, ma mère.
Fier de mes parents, ému par le parcours de vie de celui et celle qui m’ont inoculé l’amour de la culture et des belles lettres, et le virus de l’être.
Je regarde mon pays natal et et j’entends sa jeunesse boulevesante, pétrie de talents multiples, et je me dis que ce nous avons raté individuellement, collectivement pour les jeunes générations, elles ne pourront le réussir un jour qu’à la seule condition du Collectif, débarrassé des haines et jalousies intestines, du tribalisme qui gangrène notre histoire comme un cancer du colon. Et nous pouvons, chacune, chacun, faire notre part, modeste. Ensemble. Avancer vers une aube nouvelle, réapprendre à nous abreuver à la même eau de vie. Source de tous les possibles.

Ouvrir. Les bras.
Pour accueillir l’à venir, cueillir l’instant.
Poème.
Carpe diem.
Ouvrir. Le cœur.
Pour laisser y pénétrer sa lumière, la lumière.
Toute la lumière.
Du monde.

Merci à Abomba Louise, Sadrak, Fred Ebami, Albert Morisseau Leroy, Gaelle Rauche, Ange Alexandre, Jimmy le Slameur, Hugues Tchoumegni, André Ngoah, Jean Stéphane Mebonde Ndongo, Ernis Ernis, Djemi La Slameuse et toutes celles et tous ceux dont je n’ai pas les contacts ici et qui ont participé aux rencontres organisées dans le cadre de la remise du Prix Orange du Livre Afrique à Yaoundé cette semaine, na som, na som jita, pour le partage. Na son encore, à Calvin Yug, Serges Epoh et Marsi Essomba

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLExperience
#CamerounOmulema

Expoésie aux Récollets #2

On est là …

On the moon again… For love.
Merci à toutes et tous, ami(e)s, artistes pour votre présence chaleureuse samedi dernier aux Récollets, à l’occasion rêvée de notre deuxième Expoésie en ce lieu. Magique.
Merci à la dream team de rêveurs for ever  Chrystel Bonfils Dozias, Sandrine Constant, Albert Morisseau Leroy et Fred Ebami, Vadim Erudaçi, pour l’organisation, l’enthousiasme et la folie douce en partage.
Merci aux artistes magnifiques Freeda Nera, Huxlay Hux, Gaelle Rauche, Martina, Vadim, JïvHe Jan-victor Gémieux, aux diseuses et diseurs de poésie, Sophie Mayer, Dayana Matevosova, Robin Summa, à la petite étoile, Paloma de Scheena Donia Relooking .
Comme aurait dit D’Ormesson solennel, « C’était bien » …  Et tellement plus encore…
Merci à Frederique Briard, pour les photos, les vidéos, et les mots. Le regard sur notre art. De dire et de vivre.
Vivement la prochaine, en décembre.
D’ici là, restons vivant(e)s. Vibrant(e)s.

One Love !!!



#Expoésie2
#OASSLLforLife

En résidence artistique dans le Finistère Nord

On est là …

En résidence artistique dans le Finistère Nord… Sur La Lune.
Les idées fusent du bonheur de notre immersion on the moon again, ébullition, émulation, on rit, beaucoup, on écrit, on dessine -surtout Fred et c’est beaucoup mieux ainsi- , on tourne des images et des pages de vie, on clipe, on court-métrage, on promène nos regards, on en prend plein les yeux, on découvre le coin, magnifique au passage, « la beauté habite le monde » comme dit l’ami Sadrak.
On enseigne, on apprend d’élèves qui nous élèvent, enfants débordant de créativité et générosité, êtres-anges auxquels la vie n’a pas fait de cadeau pourtant. On accueille, on offre, on s’émeut, on transmet.
On rit. Encore. En choeur. On partage.
L’envie.
On déclame, slame. On dit. On chante. Ce que nous sommes.
En somme. Un collectif. D’artistes. Sans frontières.
Ni limites. On encourage, chacune, chacun, toutes et tous, à oser.
Oser lâcher prise et prose. Oser sa ou ses causes.
Primordial. Déployer ses ailes. Voguer. Voler. Vers soi. Vers les autres.
Grâce aux mots.
Et par un ciel bleu élégant, on se quitte pour mieux se retrouver.
Quelques poèmes plus loin.
La vie.
Encore elle. Toujours elle. La vie, qui nous dicte l’envie, de ne pas renoncer.
Ne jamais renoncer. Au sens, à l’Amitié, à l’Amour, à la Beauté.
Rien sur cette terre n’aura jamais plus de valeur. Ni de sens, d’ailleurs.
Gratitude et émotion. L’aventure est belle. Ensemble.

Nouveau projet du Collectif On A Slamé Sur La Lune

On est là …

Le nouveau projet du Collectif On A Slamé Sur La Lune, est en cours … d’écriture.
Albert Morisseau Leroy, Fred Ebami et moi-même serons en résidence artistique bientôt pour nous … réinventer sur scène. Show devant !!!

One Love !!!

#Carnaval
#OASLLforLive
#OnTheMoonAgain
#ForLove
#ForLife

Histoires de Dire à Cagnes sur Mer le 27 Juillet

Concert littéraire à Cagnes-sur-Mer le 27 juillet à 21h30 dans le jardin du Musée Renoir
‘Le Chant des possibles – Un livre en Live’

Je monterai sur scène en fort belle compagnie de Caroline Bentz (au piano et à la vielle à roue), Albert Morisseau Leroy ( au chant des mots) David Amar ( à la trompette), Emmanuelle Pepin (à la danse de l’âme) et un jeune rappeur de 16 ans en « so special » guest …


Toronto French School

At Toronto French School, école internationale Canadienne qui nous a open ses portes pour un cycle de conférences artistiques (poésie, musique, pop art) et un concert littéraire offert en ouverture de la journée pédagogique organisée par la direction de l’établissement.
Merci aux élèves et aux enseignants, pour l’écoute et les échanges fructueux.
Merci à mes compagnons de route, Fred Ebami et Alain Larribet, pour le partage du feu.

Lille Moulin A Paroles

Ami(e)s de LILLE METROPOLE, rejoignez-nous VENDREDI 7 AVRIL à la GARE SAINT SAUVEUR à partir de 18H30, pour fêter avec le Collectif On A Slamé Sur La Lune les 10 ans du festival Lille Moulin A Paroles que nous avons créé un soir d’ébriété … intellectuelle et de rêverie solidaire.
Marijosé Alie-Monthieux, Fred Alie, Sohée Monthieux du merveilleux groupe Elle & Elles seront là, avec nous et pour vous, alors soyez là!!!
Albert Morisseau Leroy et moi on vous attend avec de nombreuses surprises et tous les invités qui nous font l’amitié de venir partager avec nous ce weekend : Patricia Essong, Indy Dibong, Lau RéalOlry Cousin, Ce Pi, Béo Monteau, Mathieu Marie-Eugénie, Calvin Yug, Serges Epoh, Lscro Lille, Rémy Castelain, Modeste Baron et DJ SWEET « LA MERVEILLE »

Salon du Livre de Gaillac

RDV à Gaillac pour un Salon du Livre qui s’annonce riche et passionnant.
Au programme : ateliers d’écriture et d’expression poétique, voyage lecture, Bernard Pivot en spectacle, mes poèmes à partager et ma collection de sourires … à agrandir 🙂
Hâte de rencontrer le public de la manifestation, les élèves des établissements qui m’accueillent et les jeunes du Club de Foot qui vont apprendre à jongler. Avec les mots.
Merci aux équipes du Salon du Livre et de la Médiathèque de Gaillac, pour leur invitation.