Dans Le Monde

On est là…
 
Dans Le Monde et les mots de la journaliste Kidi Bebey qui fait la part belle à « Nobles de cœur » (Éditions Calmann-Lévy), livre de la semaine.
 
Na som jita pour la justesse de son article, qui dit tant, de Yaguine et Fodé, de Fred Ebami et moi, et des raisons essentielles à nos yeux de ce premier roman graphique ensemble, acte d’art, de liberté, de dignité, de mémoire et d’espoir.
 
One Love !!!
 

Merci au festival Aux Quatre coins du Mot

Nous sommes
Des ingouvernables
Porteurs de poèmes
Et de rêves fragiles
Na som jita à Sandrine Constant, Gasandji, Lætitia Klotz, Calvin Yug, Christophe Isselee, Fred Ebami et Albert Morisseau Leroy pour le Poetrip et la douceur des heures ensemble.
 
La vie est un présent, à s’offrir chaque jour.
Merci au festival Aux Quatre coins du Mot, pour l’invitation et le merveilleux accueil, merci au public de La Charité-Sur-La Lune pour le partage de la joie et les pas de danse, les refrains dans la langue du cœur qui déborde et les rires qui repoussent la nuit.
 
And now, direction les îles Canaries, Las Palmas et sa Feria del libro, pour parler de mon roman Las luces de Ujda, revoir les ami(e)s de Gran Canaria, jouer au golf et chanter encore et toujours, les possibles en nous.
 
One Love !!!
 

Nobles de coeur à la Villa Gilet

On est là… 🙂
 
Profondément ému et fier d’avoir ouvert à Lyon, la tournée « Nobles de cœur » avec mon fils Ange (si beau sur scène, en dehors et en-dedans) et mon ami frère Calvin Yug, en présence d’un public merveilleux composé entre autres, des élèves et des seniors du projet Fictions auquel j’ai le bonheur d’être associé comme auteur invité par la Villa Gillet depuis un an.
 
Bouleversé d’entendre parler de Yaguine et de Fodé et de les chanter les rapper les slamer.
Pour que l’on se souvienne ensemble.
 
Na som jita à chacune, à chacun, à toutes et à tous, en présence physique ou par la pensée du coeur, pour la communion hier, les refrains en duala, di mala du mala di mala ndé 🙂, les sourires la joie et les larmes versées.
À l’endroit de nous-mêmes, juste humaines, juste humains.
Justes.
 
Pour toujours en nos cœurs vibrants, Yaguine et Fodé sont des enfants du monde.
Pour toujours en nos cœurs vibrants, Yaguine et Fodé rappent. Et leur RAP n’est pas petit. Leur RAP est grand comme le monde.
Next step pour la tournée autour de « Nobles de cœur » (éditions Calmann-Lévy) : Montpellier, les îles Canaries, le Maroc, Muret, Carpentras, Marseille et Paris, d’ici la fin du mois de juin.
 
Merci au Littérature Live Festival pour l’invitation, et à l’équipe des Subsistances pour l’accueil.
 
One Love !!!
 

Première date de la tournée « Nobles de cœur »

On est là… 🙂

C’est la première date de la tournée « Nobles de cœur » (éditions Calmann-Lévy), et Ange, Calvin Yug et moi vous espérons en nombre, ami(e)s de Lyon et de la métropole Lyonnaise.

Le voyage sera poétique et musical.

Et l’émotion grande, assurément.

Na som jita au Littérature Live Festival et à la Villa Gillet, pour l’invitation.

One Love !!!

#TourDeFrancePoétique

#LifeisAPoetrip

#NoblesDeCoeur

#OASSLLExperience

#OnTheMoonForLove

https://www.villagillet.net/evenements/lecture-musicale-nobles-de-coeur?fbclid=IwAR2qiWLR_oBWVbI-7-y1K9s_duIBk-o86-UtZ_UsfUTQxsnOMckz-EZWLm4

Je reprends la route des poèmes

On est là… 🙂
 
Après ma résidence d’écriture théâtrale à Limoges aux Francophonies, je reprends la route des poèmes et je partagerai mes mots ici et là, et là-bas aussi 🙂 dans les jours qui viennent.
 
À l’horizon : Lyon, Grenoble, Montpellier, La Charité-Sur-Loire, Las Palmas, Valence-sur-Baïse, Jdida, Rabat, Kenitra, Muret, Oujda, Meknès, Fès, Essaouira, Bédoin, Malaucène, Marseille, Paris …
 
Joie particulière aussi que cette tournée, que je ferai en partie avec mon rappeur préféré, mon fils Ange.
À Lyon et au Maroc, nous slamerons et chanterons ensemble, Nobles de cœur.
 
Na som jita à la vie, qui croit en mes rêves fragiles.
 
À très vite.
 
On the moon again.
 
One Love !!!
 

Sur les ondes de France Inter

On est là… 🙂
 
Sur les ondes de France Inter ce Samedi à 14h, dans la Librairie Francophone animée par Emmanuel Khérad.
 
Avec mon frangin Fred Ebami nous parlerons et déclamerons des extraits de notre roman graphique « Nobles de cœur » (éditions Calmann-Lévy), en librairies depuis le 27 avril.
La promotion du livre commence, les rencontres autour de nos mots et images aussi, merci aux journalistes, aux libraires et aux festivals qui ont déjà manifesté leur intérêt pour ce texte de mémoire et d’espoir qui chante, slame, rappe, dessine les rêves d’une jeunesse en sursis et pourtant tellement présente à elle-même et à l’à venir à inventer et reinventer toujours.
 
Ensemble.
 
 
One Love !!!
 

Jour J, Nobles de cœur

On est là… 🙂
 
Jour J Liverpool joue ce soir, et Fred Ebami et moi chanterons « You’ll never walk alone » comme Yaguine et Fodé, jeunes rappeurs fous de foot et des Reds de Sadio Mané, Yaguine et Fodé, personnages principaux de notre premier roman graphique « Nobles de cœur » qui paraît chez Calmann-Lévy.
Le livre est disponible chez tous les libraires à partir de ce Mercredi, 27 AVRIL. Jour J donc…
Flashback…
 
2 août 1999, aéroport de Bruxelles.
Vol 520 Sabena Airlines en provenance de Conakry. Yaguine Koïta et Fodé Tounkara sont découverts dans le train d’atterrissage arrière droit de l’avion, morts de froid. On retrouve dans les affaires des deux adolescents leurs certificats de naissance, leurs cartes de scolarité, des photos et une lettre, qui fera le tour du monde. Ils y racontent leurs difficultés, mais surtout leurs rêves et leurs espoirs.
Le temps assassin file, mais certaines histoires restent gravées. Pour toujours.
Depuis vingt-trois ans, Yaguine et Fodé, enfants du monde, nous hantent et interrogent nos consciences.
Depuis vingt-trois ans, nous tentons de comprendre leur pari fou, leur défi lancé à la mort, pour une vie meilleure.
Nous n’avons toujours pas trouvé d’explication, nous n’en trouverons certainement jamais, mais nous avons décidé de ressusciter Yaguine et Fodé, de les reinventer en mots et en images, pour raconter ces étincelles d’âmes trop jeunes pour mourir.
Yaguine et Fodé c’est eux, c’est nous, c’est vous, c’est toutes celles et tous ceux qui traversent l’existence avec au moins un rêve, chevillé au cœur.
….
 
Jour J Liverpool joue ce soir et Fred et moi chanterons « You’ll never walk alone », cette promesse que nous tenons depuis plus de trente ans maintenant, après notre rencontre sur… un terrain de foot de rue à Bonapriso, Douala, Cameroun.
Et comme à chaque ouvrage, pensées pour mes parents là-haut, ma mère qui me trouvait sage comme une image (sur la photo, seulement sur la photo 🙂 mon père que je vois sourire, et Sita que j’entends chanter.
 
Pensées pour la maman de Fred, tata Aimée, qui nous porte toujours autant, alors que nous sommes de vieux papas aujourd’hui 🙂
 
Na som jita aux éditions Calmann-Lévy, à mon ami Philippe Robinet pour sa confiance, à Lisa Liautaud merveilleuse éditrice, Christelle Pestana qui accompagne la sortie de ce livre qui compte tant pour nous.
Na som jita à Albert Morisseau Leroy pour l’odyssée, , sous la pluie la neige le soleil, on marche ensemble 🙂
Na som jita à Sandrine Constant, madame notre présidente, best agent for rêveurs.
Na som jita à Ken Wongyoukhong pour son regard posé sur nous adultes, enfin si on veut on peut dire adultes, oui 🙂
Na som jita à la vie qui croit en nos rêves, et nous permet de transmette à nos enfants et aux enfants de nos familles, Jaheem, Amani, Malia, Ikaya, Léa, Eliora, Maëlle, Morgan, Kayziah et Ange, leur droit et devoir de rêver.
 
Et en parlant de rêve, ce soir c’est jour J je joue aussi 🙂 au Théâtre je chante Requiem for…
A dream.
 
One Love !!!
 

Nobles de coeur à venir

On est là… 🙂
 
Fred Ebami et moi sommes heureux de vous annoncer la parution prochaine de notre premier roman graphique, chez Calmann-Lévy.
 
Il y a 35 ans à Douala, « parce que c’était lui, parce que c’était moi », nous nous sommes (re)connus. Frères d’âmes.
 
C’était le temps d’avant l’après, le temps des matches de foot de rue à Bonapriso, le temps du Collège, Libermann et Alfred Saker, le temps des matinées à l’Interdit, le temps des freestyle de Rap sous le manguier, le temps des rêves plus grands que nous, le temps de la vie qui battait des ailes dans nos dos d’enfants du monde.
 
C’était le temps de la joie, la joie qui nous est restée, inaliénable.
 
35 ans déjà, et tellement de souvenirs ensemble, tellement de faits d’art, et d’envies, et de projets, et de rires encore.
 
35 ans de réflexion sur le monde, de lutte contre le désespoir qui est un luxe, de partage d’idéaux et d’utopies qui nous fondent et font de nous deux ceux que nous sommes et aspirons à être : des cœurs qui interrogent et cherchent, l’humanité juste, juste l’humanité, partout où elle se trouve.
 
35 ans de sensibilité à fleur et d’affinité élective, et entre nous toujours ce lien qui libère, l’esprit, la créativité, notre part infinie de ciel.
 
Rendez-vous en librairies le 27 avril 2022, et sur les routes de France et du monde ensuite, pour découvrir « Nobles de cœur’, l’odyssée de Yaguine et Fodé, enfants de l’exil…
 
Merci à mon ami Philippe Robinet pour sa confiance, à notre merveilleuse éditrice Lisa Liautaud et à toutes les équipes de Calmann, pour le travail d’orfèvre et le sens collectif.
 
Fred, après La Plume de l’ange, SMS, Afroptimisme, ADN et Fragments, la saga continue… 🙂
 
Na som jita à Albert Morisseau Leroy, pour tout ce qu’il a apporté à ce livre, son écoute, son regard, sa fraternité.
 
On A Slamé Sur La Lune, for life !!!
 
One Love !!!