Que restera-t-il ?

Que restera-t-il ?
De nos rêves, de nos combats, de nos espoirs.
 
Rien, il se peut que rien ne reste, mais.
Si par un mot, oui un mot, un seul, ou par un geste, oui un geste, un seul, nous sommes parvenus à éveiller, ou réveiller, élever, ou relever, une autre âme humaine, en même temps que la nôtre, nous n’aurons point vécu, ni écrit en vain.
 
Que restera-t-il ?
De nos quêtes matérielles ou spirituelles.
De nos doutes et de nos certitudes.
 
Que restera-t-il ?
De nos poèmes au vent du large, nos utopies tressées avec le cœur à l’ouvrage.
 
Que restera-t-il ?
Des questions, des réponses.
Des questions sans réponses.
Des réponses sans questions.
 
Que restera-t-il ?
De jour et de nuit, de lumière et d’ombre, en nous.
 
Rien, il se peut que rien ne reste, mais.
 
 
MAOB
 
One Love !!!
 
Crédit photo : Albert Morisseau Leroy