Dans les colonnes du journal Jeune Afrique

On est là …

Dans les colonnes du journal Jeune Afrique, qui revient sur le festival de musiques sacrées de Fès, auquel j’ai eu l’honneur de participer le mois dernier, en si belle compagnie.
L’article parle aussi.
De mon dernier livre « Fragments » (éditions Bernard Chauveau), OLNI (ouvrage littéraire non identifié) composé de phrases étincelles, d’images étonnantes et de notes indigo, en complicité avec les amis frères Fred Ebami et Alain Larribet.
L’interview a porté enfin, un peu sur mon histoire.
D’amour avec les mots.
Mes lectures fondamentales.
Le festival Quartier Sud dont je suis le parrain heureux.
La fondation JAOB, créée avec ma sœur Gina et mon frère Yannick.

Et chaque poème, écrit en hommage à ma mère veilleuse. Merveilleuse femme de lettres qui m’a transmis l’amour des mots. Le goût des autres.
Et l’envie. De me dépasser souvent.
Chaque poème écrit, aussi pour rendre fier mon père, ce super-héros dont je reconnais le regard rêveur.
Parfois dans le mien.

La vie est passée, plus vite que les vacances d’été, mais certaines choses n’ont pas changé.
Ne changent pas.
Ne changeront jamais.
J’écris.
Toujours pour les mêmes.
« Sans qui la terre ne serait pas la terre. »
Les mêmes raisons, également.
Être à la hauteur, de mon héritage.
Ne pas vivre inutile.
Et faire ma part belle.
Humaine.

One Love !!!

p.s: ce n’est pas vrai, je ne réponds pas aux interviews en slamant ahahahaha, pas tout le temps.

Merci à la journaliste Léa Masseguin, pour notre entretien.

Dans la chaleur du Maroc.

https://www.jeuneafrique.com/…/litterature-marc-alexandre…/…

#Fragments
#FestivalDeMusiquesSacrées
#FèsSurLaLune
#écrirejustejusteécrire
#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip

Entre ombre et lumière

J’ai appris
Et j’apprends
En corps
À écrire
Mes vertiges
Dans le silence mirifique
Des nuits serties d’étoiles

C’est Yvon qui a raison
Les continents sont des radeaux
Et nous,
Femmes
Et hommes,
Sommes
Si peu
De choses
En somme

Dans le courant

Le courant
De la vie qui bat des ailes

Des ailes
Derrière le poème

Entre ombre et lumière

MAOB

Fès, jour 3.
J’écris.

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#DarBatha
#Fragments
#OpéraSlamBaroque

Photo @L’oeil de Ken

En répétition à Fès… Sur La Lune

On est là …

En répétition avec les amis frères Alain Larribet et Christophe Isselee, à Fès… Sur La Lune.

Honorés nous sommes, d’être programmés dans le cadre du prestigieux Festival de Musiques Sacrées du Monde.

Nous rencontrons le public aujourd’hui à 18h, à Dar Batha.

Bienvenue à bord, d’un navire qui ne sait pas où il va…

Merci au frangin Ken Wongyoukhong, pour son regard.

Sur notre art.

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#Fragments
#OpéraSlamBaroque

Fragments, Opéra Slam aux Récollets le 13 juin

On est là …

Rendez-vous JEUDI 13 JUIN 2019 à 20h30 aux Récollets, pour fêter « Première de couverture », manif de rêve général imaginée par Chrystel Bonfils Dozias qui nous ouvre les portes d’un lieu magique.
Ami(e)s de Paris et des environs, vous êtes chaleureusement convié(e)s à un voyage poétique, visuel et musical, en belle compagnie de Gasandji, Caroline Bentz, Alain Larribet, Albert Morisseau Leroy, Christophe Isselee, Calvin Yug, Nahia Larribet, Fred Ebami et moi-même.
Fred Ebami, Alain Larribet et moi vous espérons en nombre, pour ce spectacle inédit, qui est aussi l’occasion de vous présenter notre ouvrage d’artistes « Fragments », OLNI (objet littéraire non identifié), livre vinyle, expoésie, etc etc etc …

C’est aussi mon dernier concert à Paris cette saison artistique, donc une très bonne occasion d’exagérer … la vie, la musique, la poésie, la fête, la tendresse. Ensemble !!!

Merci à Chrystel, pour sa confiance, son invitation et ces mois de résidence d’écriture aux Récollets, qui m’ont permis de créer, et peut-être même de me recréer, repenser mon rapport à la scène et à la vie on the road.

Merci à Sandrine Constant, pour l’organisation, la patience, la folie partagée, l’enthousiasme débordant, l’énergie, bref pour tout

p.s : on me dit dans l’oreillette, que vous n’êtes pas à l’abri de surprises ce soir là, d’autres invité(e)s et inventions lumineuses de Manalone qui n’est pas seulement poète mais aussi un savant fou génie génial

One Love !!!

#Fragments
#OpéraSlamAfroJazz
#PremièreDeCouverture
#LifeisAPoetrip
#OASSLLExperience

Fragments

Fragments est un « OLNI », ouvrage littéraire non identifié, trilogie portée par le souffle et les mots de Marc Alexandre Oho Bambe dit Capitaine Alexandre (poète et slameur), les visuels de Fred Ebami (pop artist et graph’ designer) et la musique bleue d’Alain Larribet (chanteur et musicien), compositeur de la bande originale du livre, BO à découvrir à partir du QR code imprimé entre les pages.

Fragments est aussi un texte fleuve qui dit sans dicter les utopies qui nous fondent et font de nous ceux que nous sommes.
Des marcheurs et des chercheurs d’art.
En quête de lumière et de paix.

Fragments est enfin, invitation  »fête » à chacune, à chacun, à composer et recomposer à sa guise ce livre qui s’effeuille, imaginant sa propre expoésie chez elle, chez lui, dans une interaction infinie.

EXPOésie aux Récollets le 19 avril à partir de 20h30 – Carte Blanche à Marc Alexandre Oho Bambe, Fred Ebami et Alain Larribet

Soirée in & dite aux Récollets, salle des Arcades, à partir de 20h30 …

Carte Blanche à Marc Alexandre Oho Bambe dit Capitaine Alexandre, Fred Ebami et Alain Larribet pour la présentation de leur livre d’artistes  »FRAGMENTS » (éditions Bernard Chauveau)

Fragments est un OLNI, une trilogie traversée par le souffle et les mots de Marc Alexandre Oho Bambe dit Capitaine Alexandre (poète et slameur), illustrée par les visuels de Fred Ebami (pop artiste et graph’ designer) et portée par la musique d’Alain Larribet (chanteur et musicien) compositeur de la BO du livre, une BO à découvrir à partir du QR code imprimé entre les pages.
L’édition de tête, tirée à 50 exemplaires, est accompagnée d’une estampe originale signée Fred Ebami et d’un vinyle, invitation à poursuivre le voyage en choeur. Et en notes bleues.

« Fragments est un texte fleuve qui dit sans dicter, les utopies qui nous fondent et font de nous ceux que nous sommes.
Des marcheurs et des chercheurs d’art.
Des êtres de plein vent. En quête de lumière et de paix. »
MAOB

A partir de 21h40 Projection de « Voix de femmes » (15′), un rêve réalisé par Gaelle Rauche

Voix de femmes.
Film. Poétique. Féminin. Pluriel.
Rêve réalisé par Gaëlle Rauche, qui réunit ici 20 femmes.
Elles sont artistes, poètes, peintres, musiciennes.
Elles ne se connaissent pas, pour la plupart. Elles sont du Nord, du Sud, du monde.
Elles ont en commun, le poème qu’elles portent. En elles.
Un poème qui résonne. En chacune, en chacun. De nous.
Elles sont vivantes. Elles sont vibrantes. Elles sont et vont. Ensemble.
Généreuses, elles prennent le pouvoir de la parole pour l’offrir.
En partage, à toutes. Et à tous.
Leurs voix (dé)liées invitent à une réflexion profonde, sur l’essence de l’être.
Poétique. Féminin. Pluriel.
Humain(e).

Projection suivie du Live « Poésie Slam et Musique » avec Gaelle Rauche, Nanda La Gaboma, Caroline Bentz, Nahia Larribet, Calvin Yug, Alain Larribet, Kalimat et Albert Morisseau Leroy et Capitaine Alexandre du Collectif On A Slamé Sur La Lune.

Exposition : L’Oeil de Ken (photographies) et Fred Ebami (visuels Fragments)

De livres en livres

On est là …

De livres en livres, je vais je vis, je vogue je vrille, je vole.
Au secours de mes rêves…
J’avais 15 ans, à Douala, et je rêvais de devenir écrivain.
Je n’avais pas de plan B.
Les années ont passé, mais le rêve lui, n’a pas changé, devenir écrivain. Et je n’ai toujours pas, de plan B.
Depuis Douala j’avance et j’écris, en pensant à ma mère veilleuse, merveilleuse femme de lettres qui m’a transmis le goût de la littérature aux saveurs du monde, et à mon père qui m’a fait croire, que tout était possible dans la vie, si on osait croire en soi.
Alors j’avance depuis Douala et j’écris, souriant et confiant, car mes mots seuls savent.

Où je vais. Vers moi, vers vous, vers nous peut-être.

Mon prochain texte, « Fragments » qui sera aussi un livre-vinyle, paraît le mois prochain aux éditions Bernard Chauveau.
Un OLNI (ouvrage littéraire non identifié) réalisé avec la complicité des amis frères Fred Ebami et Alain Larribet, une oeuvre collective donc, dont je vous reparlerai bientôt

One Love !!!

#Fragments
#écrirejustejusteécrire
#PoésieMusiqueImages
#NousSommesCeQueNousRêvons