Autour de l’inoxydable aîné bienveillant Soro Solo

On est là …

Autour de l’inoxydable aîné bienveillant Soro Solo, pour un de ces moments rares et précieux d’humanité et d’émotions inénarrables.
Merci à Soro pour la leçon d’humilité, de générosité et d’élégance absolues. Et pour la tendresse. Et l’affection. Et le talent de mettre en lumière les artistes que nous sommes ou aspirons à être. Merci pour tout le cœur mis à l’ouvrage. Hier. Aujourd’hui. Demain.
Oui demain, car la vie est soleil. Devant.
Manu Dibango, Emil Abossolo-Mbo et Binda Ngazolo ont tout dit. Ma voix, modeste, se joint aux leurs. Si justes.
Merci à Calvin Yug et Albert Morisseau Leroy, pour le partage des poèmes et du feu, à Sandrine Constant, pour l’organisation des rêves qui courent. En nous.
Merci à Binda et Emil, pour la profondeur céleste, à Flavia Coelho et ses musiciens, pour l’enjaillement.
Et merci à Manu Dibango, pour ses mots.
Et, et, et à toute la belle équipe de L’Afrique en Solo, na som jita, pour l’accueil chaleureux. Toujours.