Ma voix et mes gestes dans un film d’animation

Session studieuse en studio, un matin parisien …
Je prête ma voix et mon geste à Hubert, personnage poète d’un film d’animation Franco-Danois qui dénonce les contrôles au faciès et les violences policières, ici et ailleurs, lorsque certains hommes en uniforme se pensent au-dessus des lois, au-dessus de tous, au-dessus de tout et surtout de l’Autre, « l’étranger », du bout du monde ou du bout de la rue.
Merci aux jeunes réalisateurs qui m’ont confié ce rôle, et offert l’opportunité d’ajouter de nouvelles cordes à mon art.