« Liberté j’aurai habité ton rêve jusqu’au dernier soir »

« Liberté j’aurai habité ton rêve jusqu’au dernier soir », où la cœurversation imaginée entre Commandant Omar et Capitaine Alexandre, autrement dit Frantz Fanon et René Char.
 
Merci à Felwine Sarr, Dorcy Rugamba, T.I.E, Marie-Laure, et Majnun, pour l’émotion bleue et le rappel.
 
Un spectacle urgent, nécessaire aujourd’hui, à voir absolument !
 
Offerte en partage, ma chronique publiée par Le Point.
 
Belle lecture.
 
One Love !!!