Cœurversation avec la montagne…

Cœurversation avec la montagne…
– Quel âge as-tu ?
– J’ai l’âge lyrique de Kundera
– Et qu’es-tu venu chercher ici ?
– Un peu de moi, beaucoup du tout
– Mais encore ?
– Un brin de paix, une ligne d’horizon à fixer un bouquet de mots à la main
– Et de la lumière ?
– Oui, de la lumière aussi, je suis toujours en quête de clartés
– Pourquoi ?
– Parce que je n’en aurai jamais assez, pour dissiper mes ténèbres et celles du monde
– Que puis-je t’offrir ?
– Rien d’autre, que ce que tu m’as déjà offert
– Quoi donc ?
– Le silence mirifique des derniers jours, et le rappel…
– Le rappel ?
– Oui le rappel, de ma condition, juste humaine
– Tu peux m’expliquer ?
– Oui, nous ne sommes que solitude, faite femme ou homme, femme et homme, toujours au pied d’une montagne à gravir
– Tes paroles sont celles d’un sage
-… Que je ne suis pas (rires)
– rires en écho
– Merci
– Merci, pourquoi ?
– La coeurversation
– Je t’en prie, merci à toi. Tu es sûr que je ne peux rien t’offrir ?
– Si, puisque tu insistes, je veux bien, un grand grand bol d’art, et une petite part de nuage pour Ange, Maëlle et Léa
– Qui sont Ange, Maëlle et Léa ?
– Mes enfants, mes plus beaux poèmes
MAOB
One Love !!!

Bien arrivé en Ariège

On est là… 🙂
Bien arrivé
En Ariège
Où, il neige
Des flocons
D’espérance
Dans mon cœur
Qui bat charade
..
L’enfant de Douala que je suis, s’émerveille toujours, devant la montagne majestueuse, surtout lorsqu’elle s’offre ainsi.
Toute de blanc vêtue.
Et il va sans dire que j’irai, clamer ces jours prochains un ou deux poèmes au sommet.
De mon âme à nu.
Ma résiDanse avec mes mots, commence merveilleusement, merci à Occitanie Livre, et à l’œil du Souffleur, pour la proposition à point nommée, et l’invitation chaleureuse.
Mer de nuages
Soleil hivernal
Chalet en bois, flottant
Dans le temps suspendu
La trompette de Miles
Ouvre la voie
Au chapitre premier
De mon roman prochain
Et le jazz m’embrase
Ma voix est là, inscrite
En mouvement, comme souvent
Dans l’étoffe du rêve
Sous mon pull, à gauche
MAOB
 
One Love !!!
 
 
 
 

Sur Plurielle

On est là …
Merci au site Plurielle, et à la librairie Livremoi, située à Casablanca, pour cette mise en lumière au Maroc de mon roman nouveau « Les lumières d’Oujda » (édition Calmann-Lévy)
 
L’avis de la libraire: « C’est un roman sur la migration, sur les raisons qui poussent les migrants à un moment donné à quitter leur pays pour rechercher une vie meilleure ailleurs. On y perçoit leur cheminement, leurs routes, leurs rencontres, les petits bonheurs, la mort aussi. Gros coup de cœur pour ce texte du fait de sa qualité littéraire, de son écriture extrêmement poétique, très émouvante et envoutante et qui sert très bien le récit. »
 
C’est une émotion belle de savoir que ce texte que je porte au coeur, voyage, voyage, voyage, même sans moi, et que son propos circule, circule, circule, jusqu’à d’autres, ici ou là, ici et là, au Nord, au Sud, à l’Ouest, à l’Est d’Eden qui …
 
One Love !!!
Pour lire l’article, cliquez ici
 

Dans Marianne

On est là… 🙂

En « fugue majeure », dans Marianne, cette semaine, sous la plume de Frederique Briard qui fait part belle à mes mots.D’orage, d’amour, de résistance et d’espérance.Merci pour cet article sur mon roman nouveau, « Les lumières d’Oujda », paru dans la rentrée littéraire, chez Calmann-Lévy. Et disponible, partout.

One Love !!!

#rentréelittéraire2020

#beauvoyageàoujda

#écrirejustejusteécrire

#OnTheMoonForLove

À Nantes, pour une rencontre littéraire chez Coiffard

On est là… 🙂

À Nantes, pour une rencontre littéraire chez Coiffard, très belle librairie qui m’accueille ce mardi 13 octobre rose à 19h. Nous parlerons de mon roman nouveau « Les lumières d’Oujda », paru chez Calmann-Lévy il y a un mois et demi.Je jouerai de mon livre et en offrirai également lecture à voix haute… 🙂

Ami(e)s de la métropole Nantaise, vous êtes chaleureusement invité(e)s.

One Love !!!

#rentréelittéraire2020

#BeauvoyageàOujda

#TourDeFrancePoétique

#LifeisAPoetrip

#écrirejustejusteécrire

#OnTheMoonForLove

#OctobreRose

La Provence

On est là… 🙂

Dans La Provence qui revient sur mon passage à l’Isle-Sur-La-Sorgue il y a quelques jours, en musicale et fraternelle compagnie de Christophe Isselee, c’était fort et beau.Merci encore au festival Trace de Poète pour l’invitation chaleureuse, et au Musée René Char pour l’accueil en ces lieux, si symboliques pour moi.

One Love !!!

#rentréelittéraire2020

#beauvoyageàoujda

#TourDeFrancePoétique

#LifeisAPoetrip

#écrirejustejusteécrire

#OnTheMoonForLove

Dans la boucle, à Besançon… Sur La Lune

On est là… 🙂

Dans la boucle, à Besançon… Sur La Lune, avec le camarade Gauz « Black Manoo » et la grande Viktor Lazlo.Merci à la librairie Réservoir Books pour l’accueil, à l’organisation pour l’invitation, et aux enfants de la fête qui se reconnaîtront 🙂

Merci au frère Jean-Michel Nzikou et à Laurence Gruel, pour les photos et la vidéo souvenirs de notre rencontre littéraire Improbable à la Cité des arts…

Prochaine halte poétique, Paris et son Alliance Française, mardi 6 octobre à 19h pour un échange qui promet d’être riche, avec Mbougar Sarr et Hemley Boum.

One Love!!!

#rentréelittéraire2020

#beauvoyageàoujda

#TourDeFrancePoétique

#LifeisAPoetrip

#écrirejustejusteécrire

#OnTheMoonForLove

Page des libraires – Interview de Sarah Gastel

On est là… 🙂

Merci à Sarah Gastel pour notre échange, et à Page des libraires pour la belle place faite à mon roman nouveau « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy), dans ses coups de cœurs de la rentrée littéraire.
Je réponds à quelques questions ici, et parle de mon livre, des Fugees, de ma grand-mère « phenomenal woman », du manguier de Bonapriso et enfin, offre en lecture un extrait.
One Love !!!

Au pays de René Char, j’écris

Il y a
Des matins gris
Et sans espoir
Et d’autres, matinées satinées d’envies
Qui nous rappellent au désordre joyeux
Et à la lumière de nous-mêmes heureux
Instants diamants qui nous augmentent
Et nous redisent ce que nous savons déjà :
La vie vaudra toujours, toujours la peine
La peine d’être vécue, vécue pour
La beauté ineffable intraitable inaliénable
Le sourire inaltérable d’un amour inénarrable
L’éternelle étincelle d’une amitié qui scelle
Le pacte de nuits et de jours de merveille
Au pays de René Char, j’écris
Et L’isle-sur-la-sorgue devient
En mon âme améthyste
L’isle-sur-la-lune
Ville-poème de bleu toute dévêtue
Offerte à mon regard qui tremble ému
MAOB
One Love !!!

À la Criée, sur Mars

On est là… 🙂
À la Criée, sur Mars.
En livre et en live, en chair et en mots et en notes de blues, d’orage et d’espérance.
C’est vraiment arrivé, à Oujda, j’ai pleuré.
Je pleure encore, devant toutes ces grenades dégoupillées le long des routes du monde, jeunes gens aux regards hagards, adolescents incandescents aux vécus de mèche allumée, gamins, gamines en quête d’azur, de vie meilleure, d’Europe, d’ailleurs, d’eldorado qui chante. Faux.

Merci à mon ami frère Christophe Isselee, pour le partage de la magie, les djinns étaient avec nous hier sur scène.

Merci aux bénévoles et aux membres de l’association SOS Méditerranée, pour les actions menées, nécessaires, urgentes, vitales, le secours à l’humanité porté.
Merci au public d’être venu en nombre, malgré l’incertitude jusqu’au bout quant au maintien de l’événement, merci pour l’écoute, l’écho, l’éclat de vivre ensemble, c’était beau et grand.

Merci aux frangins Diofel et Rohân Houssein, complices de poésie et de nuits célestes.

Merci à Lisa Liautaud ma merveilleuse éditrice, et à Sandrine Constant, best agent for rêveurs, pour l’énergie belle qui donne des ailes.

And now direction le pays de René Char, nous serons en concert littéraire à l’Isle-Sur-La-Sorgue ce dimanche à 17h, Christophe et moi, à l’occasion du festival « Trace de poète. »
Cadeau de la vie, nous offrirons notre motsique dans la cour du Musée du poète fondamental. Émotion grande, déjà.
Comme dit souvent l’aîné bienveillant Soro Solo, « la vie est beau. »
One Love !!!