Dans la Gazette des Comores…

On est là… 🙂
 
Dans la Gazette des Comores…
Avec Yazid on parle de mon rapport amoureux à l’Archipel des îles de la lune, des raisons artistiques de ce nouveau msafara à Moroni, des projets avec Sakara et de mon roman nouveau « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy).
 
One Love !!!
 
 

À Mitsamihouli… Sur La Lune…

On est là… 🙂
 
À Mitsamihouli… Sur La Lune…
 
Avec au cœur, ces mots qui tremblent.
 
« De tout paysage, garder intense la trace du passage. »
 
Se souvenir.
 
Oui, se souvenir, des jolies choses.
Du bleu d’un ciel d’été, ou du blues dans la voix d’Aretha et d’Otis qui nous chantent en chœur, d’essayer la tendresse encore.
 
Se souvenir.
 
De Ngazidja le jour, Ngazidja la nuit.
De la clarté musicienne du silence qui fait danser mon âme, depuis que j’ai appris à l’écouter quand elle me parle.
 
 
La vie file en étoile, et nous ne faisons que passer. Alors peut-être, soyons des passant(e)s souriant(e)s à l’avenir qui s’écrit ou peut toujours, s’écrire au creux de mains qui osent. Leurs causes.
 
La mienne ?
La vie, cause au-dessus de toutes les causes.
 
Et la poésie dans tout ça ?
Une voie de l’être et l’étant, un chemin de lettres de terre, de mer, d’amour et de feu, ma chance, mon bonheur et mon risque, depuis Dool city.
Et les premiers freestyle de Rap, sous le manguier.
 
À Bonapriso… Sur La Lune.
 
Déjà, en fête.
 
 
MAOB
 
One Love !!!
 
 

À Bouni plage… Sur La Lune

On est là… 🙂
 
À Bouni plage… Sur La Lune.
 
J’écris, je crée, ressens, invente.
Demain.
Avec d’autres, âmes amies ingouvernables.
Elles aussi.
Je mesure le privilège nôtre, artistes précaires, nous sommes démiurges.
De nos vies.
Et.
Tout.
Tout peut être annulé, sauf nous.
Je souris à ce texte collectif, en cours.
 
Avec Amal et Apchie, on tourne des images pour mon film, et on rit aux éclats de vivre dans la sobriété et la convivialité du poème.
Chaleur humaine.
Cette île me rend à moi-même.
Il y a quelque chose de mon être intime, qui vit et vibre intense ici.
Toujours.
Avec Dagenius, Martina, Shaiam, on prend un bain de mer, on nage et on mange des mangues dans l’eau salée.
Chaleur humaine.
Cette île me rend à moi-m’aime.
 
Je photographie, le paysage qui me regarde.
 
Ngazidja s’offre, nue à ma vue.
 
Sourire encore.
 
Je porte tant.
 
De traces de voyages.
 
Dans le cœur et le corps.
 
 
MAOB
 
One Love !!!
 
 
 
 
 

Au sud de mon cœur, les îles de la lune…

On est là… 🙂
 
Au sud de mon cœur, les îles de la lune…
 
Merci à Addis-Abeba pour le lever de soleil mirifique et la douce heure du café d’Éthiopie avant l’arrivée à Moroni.
Chez moi, comme aiment à me le répéter les sœurs et les frères d’art et d’âme qui m’accueillent ici.
Chez moi, comme je m’y sens aussi.
Depuis la première fois et nos voix liées par la poésie, on passe le temps à rapper, à slamer, à jamer, à vivre. Sans fard ni masque de pluie.
 
Merci aux jeunes poètesses et poètes de Ngazidja, pour la masterclass hier au CCAC Mavuna, riche de mille promesses et mille feux de liesse, je sais pourquoi je pars, encore plus quand je reçois autant de mots en partage et ressens, cette énergie, cet élan vital, cette soif d’aterité.
 
Merci enfin, au Sud pour la leçon.
 
Hier soir j’ai assisté à un concert live, un défilé de mode et une projection en avant-première d’un très beau film sur les Comores, les personnes présentes portaient des masques, la présentatrice sensibilisait aux gestes barrières, du gel pour les mains était à disposition…
 
Je souris encore ce matin bleu, d’avoir vécu en une nuit à Moroni, cette émotion collective dont nous sommes privés en France depuis deux mois, peut-être même plus, je ne sais plus, cette émotion collective que procurent le cinéma et le spectacle vibrant, le théâtre, la musique, le slam, gestes d’art qui ouvrent à soi et à l’autre, aident à élever l’âme au-dessus du vide (de nos vies en temps de covid).
 
One Love !!!
 
 

En présence de talents purs

On est là…

Toujours Sur La Lune
En présence de talents purs
Ici Huguette du Burundi
Et Rébies de Moroni
Nous invitent en toute simplicité
À réapprendre à vivre, oui vivre

Autrement

Enjoy, c’est l’épisode 1, artisanal, d’un projet qui me trotte dans la tête depuis trop longtemps…

One Love !!!

#Sakara2019
#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip

À Ngazidja … Sur La Lune

On est là…

Au Nganda de l’amour
À Ngazidja … Sur La Lune
This is how we do it
Dans la paix et le feu
Des poèmes
On fait l’humour
Ensemble
On s’enLivre
De mots étincelles
D’orage et d’espérance
On résiste aux dictatures
De tous bords
On apprend on s’éprend on suspend
Le temps
On sème le vent
Pour récolter le tempo
On partage nos rêves et nos révoltes
Et on interpelle demain
Qui commence aujourd’hui
..

Merci Sakara, Gamil, Amal, Apchie, Rebies, Huguette, Lo Miel, Yax, Papa Loté, Fouad et la team du Comores Comedy Club pour la confiance accordée, et la générosité sur scène et en dehors, et l’amitié, et la fraternité, et la sororité… Pas peu fier de nous et de ce que nous nous sommes offerts hier on the moon, ce que nous avons donné aussi au public.
Entre légèreté et gravité, la vie.

One Love !!!

#BienvenueAuNgandaDuLove
#SlamThéàtrePoésieDanseHumourMusique
#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip

Au bureau…

On est là…

Au bureau…
Et dans nos derniers réglages
Avant la première ce soir à Ngazidja
D’un projet né la semaine dernière à Brazza :

« Le Nganda de l’amour »

Ami(e)s de Moroni, rendez-vous ce vendredi 20 septembre à 20h à l’Alliance française pour rire, pleurer, rêver, danser, parler, foliesopher, slamer, jamer, danser, chanter. Les possibles.

Ensemble.

One Love !!!

#commeuneurgenceàvivreetàcréer
#Sakara2019
#OASSLLExperience
#LifeisAPoetrip