En concert solidaire avec On A Slamé Sur La Lune, ce lundi 25 novembre

On est là… 🙂

En répétition pour le concert lunaire avec On A Slamé Sur La Lune, ce lundi 25 novembre à 20h à l’espace Pierre Richard à Valenciennes, en faveur des réfugiés de la région du Nord. Parce que c’est eux, parce que c’est nous…

Albert Morisseau Leroy, Calvin Yug, Fred Ebami et moi chanterons les possibles, les rêves et la révolte, à l’occasion du festival organisé par la Cimade Migrants Scène.

Merci à Sandrine, pour la photo, aux amis frères Calvin, Manalone et Ken, pour le partage.
Des poèmes et du feu.

One Love !!!

Dans le vent propice

On est là…

Dans le vent propice…qui me souffle à souffle.
Des mots.
Après moult péripéties dans les transports aériens je suis bien arrivé à Toulouse et serai donc à Vaour ce soir, en belle compagnie d’Alexis Kowaleczewski, pour une lecture musicale impro. De terre, de mer, d’amour et de feu !!!

 

Avec Magyd Cherfi et Albert Morisseau Leroy hier à Antibes… Sur La Lune…

On est là…

Avec Magyd Cherfi et Albert Morisseau Leroy hier à Antibes… Sur La Lune…
Il faisait un peu froid pour tomber la chemise  mais on a ri de bon cœur et imaginé des reprises improbables et un duo Magyd & Manalone, tout aussi Improbable…

« La tendresse des poètes voyage en baleine bleue autour du monde… »

One Love !!!

À l’université de Caen pour un colloque qui promet d’être riche… En émotions

On est là…

À l’université de Caen, pour un colloque qui promet d’être riche… En émotions.
J’y lirai des extraits de mon roman prochain, et parlerai de Glissant, de po-éthique de la relation, d’errance, espérance, résilience et résistance. Par les mots et les actes.
De plein jour.

One Love !!!

Plus d’information ici

#TourDeFrancePoétique
#LifeisAPoetrip
#OujdaOnMyMind

Faire pause Et puis reprendre La route

Faire pause
Et puis reprendre
La route
Poursuivre
Ses pérégrinations
Suivre
Son chemin de poèmes

My Life is A Poetrip
Pour toujours
J’en ai fait le serment
Sur ma vie de bohème
Il y a plus de vingt ans
Depuis mon encre de sang
N’a de cesse de couler
À la place de mes larmes
Entre les mots de mon âme

Faire pause
Car le silence
Du poète qui dort est d’art
Mais la parole « fête » fait acte
De présence au monde
Alors il faut reprendre
La route
Dans le sens du poème
Et de la tendresse
Guides de chacun de mes pas

Depuis plus de vingt ans
J’écris
Parce que je
Ne peux pas
Ne pas écrire

Parce que je
Suis jeune et vieux
Garçon de lettres nomades
Antiques et modernes
À la fois

J’écris

Parce que je
N’ai d’autre choix
Que celui-ci :
Écrire pour vivre et vivre pour écrire
Donc écrire pour ne pas mourir

Ne pas
Mourir
Sans
Avoir
Été

Faire pause
Sourire
À l’enfant
L’enfant qui me sourit
Dans le miroir aussi
Et me demande si
Je si nous
Réaliserons chacun de ses
Nos rêves de plein jour

MAOB

One Love !!!

Cette semaine je serai à Caen (jeudi), Nice et Sofia Antipolis (vendredi) et Vaour (samedi) pour lire et dire enchanté, les utopies, la résistance et l’espérance qui me fondent et font de moi ce que je suis ce que je dis et qui me dictent conduite rebelle et élégante à tenir. Au monde.
Tenir bon et résister.
Rester droit. Dans mes bottes de sept lieues.
Tenir et marcher encore.
Vers la beauté qui nous manque.
Tant.

#écrirejustejusteécrire
#TourDeFrancePoétique
#LifeisAPoetrip

Revenir Sans cesse À la poésie

Revenir

Sans cesse

À la poésie

Laisser advenir

Le poème

Faire fleurir

Le poème

Nourrir

Le poème

Devenir
Le poème
Porté dans le regard
Le sourire et la voix

Redevenir
Humain
Plus grand
Que soi

Recourir

Sans cesse

À la poésie

Ultime tendresse

En temps de détresse

De l’âme

Et désordre du monde

Écrire

Juste

Juste

Écrire

Jusqu’à l’amour

MAOB

#écrirejustejusteécrire

Bourg-en-Bresse

On est là… 🙂

En direction de la région Rhône-Alpes, pour un week-end chargé, trois villes et trois rencontres littéraires. Autour de Diên Biên Phù, mon roman premier, paru aux éditions Sabine Wespieser.
First stop, Bourg-en-Bresse et son centre pénitentiaire, pour répondre à l’invitation du cercle de lecture qui a eu un coup de cœur pour mon livre d’orage, d’amour et d’espérance.
Merci à l’association « Lectures plurielles » pour son travail de démocratisation de la littérature, et au festival du premier roman de Chambéry dont j’ai été un des heureux lauréats l’année dernière, qui ont permis ce rendez-vous.

Au revoir Dubai, Abu Dhabi, Sharjah…

On est là…

Au revoir Dubai, Abu Dhabi, Sharjah…
Merci pour les rencontres, les échanges passionnés et passionnants sur la complexité du Moyen-Orient, la littérature du monde, la poésie de tout temps, salvatrice et élévatrice des âmes.
On a parlé de l’actualité, du passé et du futur, du Liban voisin, pays ami et aimé, de la Syrie, de l’Irak, de la Jordanie, des poètes d’ici et d’ailleurs, qui chantent depuis la nuit des temps, beauté, liberté, dignité.
On a évoqué, ému, les guerres dans cette région et ailleurs, tribales, fratricides, confessionnelles, politiques, pétrolières, toutes menées par des hommes qui préfèrent la mort à l’amour, s’entretuer pour un bout de terre, de sous-sol, beaucoup de pouvoir, ou encore au nom de dieux sensés être justes et miséricordieux… S’entretuer au lieu de s’entrevivre… Tu parles d’un choix à la con…texte actuel.
On a discuté avec les élèves et les étudiants, de la longue marche des peuples dans les rues du sud et du nord, réclamant à leurs gouvernements respectifs d’être traités à hauteur de femmes et d’hommes, à hauteur d’êtres humains.
Marahaba à la GEMS Academy, école indienne d’excellence, qui m’a accueilli pour une session de formation de ses enseignantes de français à la lecture sensible et à la transmission vibrante des poèmes aux enfants dont nous avons la charge éducative.
Et puis Dubai sera aussi, définitivement pour moi, le lieu de soirées jazz mémorables dans le club de Quincy Jones himself. J’en groove en corps
Merci à mon ami Michel Choueiri, libraire du Pavillon Francophone de la Sharjah International Bookfair et à l’institut Français, pour l’invitation et l’accueil chaleureux.

Bonjour la France, Bordeaux, et le choc thermique

One Love !!!


#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLLExperience
#BeenAroundTheWorld

À la Sharjah International Bookfair

On est là…

À la Sharjah International Bookfair…
Avec my man Feurat Alani, prix Albert Londres pour son roman graphique « Le parfum d’Irak », un texte bouleversant qui nous emmène à Bagdad, pays de l’enfance éternelle de l’auteur.