BRAZZA VIBES Again. And again.

On est là …

BRAZZA VIBES Again. And again.
Merci à Khady Fall Faye Diagne, au FILAF et à l’IF du Congo, pour l’invitation chaleureuse et l’accueil.
Merci à mon fils, Ange Alexandre, pour l’émotion offerte, la scène est son jardin, heureux et fier de le voir avancer sur son chemin d’artiste, et d’homme.
Merci à my men Fred Ebami et Albert Morisseau Leroy, OASSLL for life, à Sandrine Constant best agent for ever , à Gaelle Rauche, Caroline Bentz, et à la team des Mamans du Congo, pour le partage de cette scène de poésie, de musique et de feu. Hope is on the road.
Merci à Dimitrios et Kenza du Collectif Styl’Oblique, pour leur participation à la fête, et à l’équipe technique de l’IF qui a donné le meilleur d’elle-même, malgré les coupures de courant et l’organisation compliquée. On l’a fait.
Enfin, merci au public, pour le clap de fin, ensemble, ici et maintenant. C’était beau, c’était fort. Merci encore à toutes et tous, on se retrouve en septembre. Au bord du fleuve. Congo.

De retour de Brazzaville, et cueilli à Metz

On est là …

De retour de Brazzaville, et cueilli à Metz par une telle chaleur humaine, que je peine à redescendre… Sur terre.
Les émotions se bousculent en moi, il y a eu tant de temps forts, ces jours derniers, ici et là-bas, là-bas et ici, la vie qui passe, plus vite que les vacances d’été, la vie poème toujours, sur le fil de l’instant. Diamant.
Merci à Gasandji, Christophe Easy Lee, et Calvin « Quincy Jones », pour le partage des poèmes et du feu. L’Arsenal était on fire, c’est le cas de le dire, et nous aussi je crois
Merci à Ange, pour l’énergie depuis la salle, avant, pendant et après le spectacle, na som également pour les photos/vidéos de pro
Merci au Festival LE LIVRE A METZ pour l’invitation et au public – quel public-, pour son accueil et la fin de notre set, inénarrable. J’en ai en corps la chair … de foule

A l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville

On est là …

Aux côtés de MONSIEUR Emmanuel Dongala, hier à la rencontre des étudiants de l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville… Sur La Lune.
Merci à mon amie Khady Fall Diagne organisatrice du Festival International de Littérature qui nous accueille et nous offre de rencontrer cette jeunesse combattante, porteuse de rêves et d’espérances.
Notre place en tant qu’artistes, écrivains, poètes, romanciers, musiciens, citoyens du monde, est là aussi, là surtout, auprès des générations d’après.
Pourquoi j’en suis aussi sûr? Je vous laisse regarder la vidéo
Et plus sérieusement, parce que je pense comme le grand-père immense poète du frère d’art Albert Morisseau Leroy, « qu’il n’y a pas de révolution sans chanson ».

Brazzaville

It’s a new day a new morning
Blue
Brazza vit, Brazzaville
Vibre à nouveau
Pour combien de temps?
Je ne sais pas
Ndenguenini?
Je ne sais pas non plus
Mais on est là

On est là
Digne et debout
On fait l’humour
Ensemble
Et on sourit au jour
En cendres

Pour conjurer la peur et la peine
On se drape dans des poèmes
De lumière et de paix
Plus conscient que jamais
Peut-être
Qu’on n’a définitivement rien d’autre
Rien d’autre
Dans la vie

Que d’être vivant !!!

MAOB

One love !