Autrans … Sur La Lune

On est là …

Juillet 2019
Autrans … Sur La Lune
Université d’été de l’Institut de l’Engagement
Moment gravé dans le marbre du temps
Dans le Vercors cher à Char
Des jeunes gens osent leur prose
Et leur juste cause
Elles et Ils osent
Devenir Elles-et-Ils-mêmes
Soleils soleils
Debout
Dans le vide
Dans le souffle du vent qui chante
Leurs poèmes offerts
À la tendresse
Un jour
De plein soleil
Lunaire

Merci à Marc Germanangue et à toute la belle et dynamique équipe de l’Institut pour l’invitation chaleureuse.

Merci à Ange mon fils et Fred Ebami mon frère, pour l’animation ensemble des ateliers d’écriture et d’écoute de soi, c’était beau.

Et merci à Elles et Ils, jeunes gens pétillants d’humanité et du plus grand des talents, la générosité.
Le futur est à vous, soyez à la hauteur de vous-mêmes. Et que la vie ne cesse de vous sourire. Vous le méritez.

Pleinement.

Tellement.

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#PenserRêverOserCréer
#OASSLL

 

À Autrans… Sur La Lune

On est là …

À Autrans… Sur La Lune
En conf’errance, dans les montagnes du Vercors qui abritent l’Université d’été de l’Institut de l’engagement.
Avec Fred Ebami (pop artiste), Ananda Safo (réalisatrice) et Ange Alexandre (rappeur rêveur), nous sommes intervenus sur le thème : « Penser, rêver, oser, créer… » devant une salle remplie de jeunes lauréats pétillants d’intelligence collective et de talents divers, d’envies de se réaliser.
« On est tous habités par quelque chose, à nous de creuser, fouiller, chercher, trouver ce quelque chose, et conduire sa vie en fonction » … Les mots de mon fils résument à mon sens, notre présence ici. Et ce que nous offrons en partage dans ce cadre privilégié.

A l’Université d’été de l’Institut de l’Engagement dans le Vercors

Assis à mon bureau… cette semaine
Dernière lecture avant d’aller sur scène ce soir, je m’imprègne d’une conversation entre Char et Camus, des mots que je partagerai avec les étudiants tout à l’heure. La liberté est le soleil levant. Devant.

Sur le plateau du Vercors, dans un cadre magnifique pour l’Université d’été de l’Institut de l’Engagement…
Les jeunes qui me posaient la question hier, « à quoi bon la poésie? » ont répondu eux-mêmes, par l’acte le plus poétique qui soit : le partage du poème « encré » en chacun de nous. Toutes les langues se sont déliées, pour dire d’un seul coeur d’orfèvre et sourire ensemble, aux jours qui se rêvent et se lèvent sur le bout des lèvres. Il faut nommer les choses pour qu’elles adviennent. Et se battre pour ce en quoi on croit, et qui croît en nous, patiemment mais sûrement, ce « quelque chose » de plus grand que nous qui meut nos espoirs et nos rêves, même en sursis.
« À quoi bon la poésie? » …
Ces jeunes gens ont répondu eux-mêmes, par la poésie, toute la poésie qui nous possède à l’aube de nous-mêmes, avant la mort des idéaux et des idées folles, improbables.
Merci à la nouvelle promo d’étudiants de l’Institut, pour le remake en fin d’ateliers, du Cercle des Poètes disparus à ciel ouvert 
J’aime ces moments, où l’existence me rappelle au désordre et à la lumière, et me redit souriante, pourquoi j’ose ma cause et lâche prose depuis plus de vingt ans. Pourquoi?

Université de l’Engagement – Été 2017, le 4 juillet

Dans le cadre de l’Université de l’Engagement – Été 2017, qui se tiendra du 29 juin au 5 juillet à Autrans pour les lauréats de la promotion de printemps 2017, j’ai l’honneur d’être invité à donner une conférence slamée le 4 juillet. Je serai accompagné de Caroline Bentz au piano et à la vielle à roue.

L’Institut de l’Engagement s’adresse à des volontaires repérés pour leur potentiel, la qualité de leur engagement et l’intérêt de leur projet d’avenir. Il leur apporte des outils pour révéler leurs talents et leur permet d’accéder à des formations, des emplois et des soutiens pour réaliser ce potentiel et développer leur projet. Il s’adresse aussi aux écoles et aux entreprises qui souhaitent diversifier leur recrutement, sans renoncer à leurs exigences d’excellence et les associe à une aventure humaine et sociale.