RIAC à Brazzaville

On est là …

Direction Brazzaville
Pour penser
Rêver
Oser
Créer
Slamer

Chanter

Les possibles

Avec d’autres

« Réinventer le monde »

Merci à l’organisation des RIAC (Rencontres Internationales de l’Art Contemporain) pour l’invitation au partage.

Ami(e)s de Brazza j’arrive, l’âme à feu chargée de poèmes.

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLLEXperience
#OnTheRoadAgain

La Montagne

On est là …

Première partie de résidence.
Mes mots dansent.
Slament.
Clament.
Déclament.
Les envies furieuses de vivre.
De mes personnages de roman.
D’évidences en évidences.
Se tisse la trame, d’encre et d’exils.
De l’histoire que j’écris, vis, vibre.

Je viens de mettre un point final à mon nouveau livre.
Et je me sens vide, et plein à la fois. Heureux.
D’être et d’avoir été. Au rendez-vous avec moi-même.

Merci à Aurore Claverie et à toute l’équipe de La Métive, lieu magique situé dans la Creuse … Sur La Lune, pour l’accueil chaleureux. Et la belle énergie. Ensemble !!!

One Love !!!

#RésidenceArtistique
#écrirejustejusteécrire
#RomanPoèmeDocumentaire

Autour de l’inoxydable aîné bienveillant Soro Solo

On est là …

Autour de l’inoxydable aîné bienveillant Soro Solo, pour un de ces moments rares et précieux d’humanité et d’émotions inénarrables.
Merci à Soro pour la leçon d’humilité, de générosité et d’élégance absolues. Et pour la tendresse. Et l’affection. Et le talent de mettre en lumière les artistes que nous sommes ou aspirons à être. Merci pour tout le cœur mis à l’ouvrage. Hier. Aujourd’hui. Demain.
Oui demain, car la vie est soleil. Devant.
Manu Dibango, Emil Abossolo-Mbo et Binda Ngazolo ont tout dit. Ma voix, modeste, se joint aux leurs. Si justes.
Merci à Calvin Yug et Albert Morisseau Leroy, pour le partage des poèmes et du feu, à Sandrine Constant, pour l’organisation des rêves qui courent. En nous.
Merci à Binda et Emil, pour la profondeur céleste, à Flavia Coelho et ses musiciens, pour l’enjaillement.
Et merci à Manu Dibango, pour ses mots.
Et, et, et à toute la belle équipe de L’Afrique en Solo, na som jita, pour l’accueil chaleureux. Toujours.

En résidence d’écriture pour un nouveau livre

On est là …

Dans mon bureau ces jours prochains…
En résidence d’écriture pour un nouveau livre.
Poésie ? Roman ? Essai ? Je ne sais pas vraiment, j’ai effacé les frontières. Toutes les frontières.
J’écris.
La vie.
Je ne suis ni poète. Ni romancier. Ni essayiste.
Je suis.
Vivant.

43 ans, je kiffe mes cheveux blancs

Quinze printemps
Premier coup de foudre
Pour un poème
Depuis rien n’a changé
Ah si, la vie est passée par là
Par l’art d’être toujours
Aux rendez-vous qu’elle me fixe
Mes amitiés et amours étincelles
Affinités électives
Dans la nuit du monde

43 ans, je kiffe mes cheveux blancs
Et en bon capitaine je (me) promets de garder le cap du poème et de la belle espérance, qui me fondent.
Na som jita à chacune, à chacun, à toutes et tous, ensemble, pour chaque mot, chaque sourire en fleur, chaque attention à mon adresse, témoignage de tendresse et d’affection hier, jour d’anniversaire.
Hier est passé.

Doucement doucement

Et c’était doux.

One Love !!!

Direction la Finlande pour le Bossa Jazz Festival…

On est là …

Direction la Finlande pour le Bossa Jazz Festival…
Au programme bossa nova jazz donc  et poesia do Brazil et du monde.
Retrouvailles également avec les hermanos Toninho Almeida et Gerard Gassou directeur du rêve organisé sur sa terre d’adoption. Le monde est notre village.

Sur Mars

On est là …

Sur Mars
En compagnie rebelle
De frères d’art et d’âmes
Diofel et Paul Wamo
C’est l’heure des mots

René Char n’est pas loin
L’autre René illustre, Depestre
Et Georges Castera surgissent
Eux aussi sous le ciel de midi
À minuit la poésie nous relie
Et nous dicte conduite honorable
Dans le désordre du monde
Nous sommes des ingouvernables

Et le soleil

Se lève

Toujours

Au sud

De nos cœurs

Tambours

One Love !!!

#LifeisAPoetrip
#TourDeFrancePoétique
#icionchantelespossiblesensemble

Sur les ondes de France Inter …

On est là …

Sur les ondes de France Inter
Na som jita à Caroline Bentz, Nathou Le Totem et my man Albert Morisseau Leroy pour le souffle partagé, et le coeur à l’ouvrage généreux d’offrir.
Un peu de nos parts belles. Humaines.
Na som jita à Soro Solo, aîné bienveillant et inoxydable, pour l’invitation et l’accueil chaleureux. Toujours.