Bien arrivé aux Émirats

On est là…

Bien arrivé aux Émirats, pour la Sharjah International Bookfair…
Premières conf’errances à la Sorbonne Abu Dhabi et au lycée Massignon aujourd’hui, suivies d’ateliers et bulles poétiques en classes de collège, toujours à Abu Dhabi après une première session de travail hier à Dubai.
Belles retrouvailles aussi avec mon ami libanais Michel Choueiri, libraire du Pavillon Francophone du Salon, et premières dédicaces de mes derniers ouvrages.
Le pays donne un peu le vertige, heureusement que la poésie « encre »… sur La Lune, les artistes aussi ont le sens de la démesure


One Love !!!


#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#SharjahinternationalBookFair
#écrirejustejusteécrire

A Présence Africaine

On est là…

Dans le Cahier qui m’a brûlé à l’âge de 16 ans, le Cahier qui me brûle encore…
Honoré d’avoir été invité à offrir poèmes et rêves de plein jour à l’université de rentrée de Présence Africaine, la maison fondée par Alioune Diop, visionnaire.
Merci à Marie Kattie, à Romuald Fonkoua et à toute l’équipe d’organisation pour l’accueil chaleureux. Et la surprise bientôt…
Merci à Madame Diop, pour ses mots à l’égard des miens.
Merci au public, pour l’écoute attentive et les échanges beaux.
Enfin na som jita à Abd Al Malik, pour le partage du feu et les projets qui courent.
En nous.
Présence Africaine fête ses 70 ans, et les rides de jeunesse de cette maison, sont autant de stigmates du futur à inventer et réinventer sans cesse. Ensemble !!!

One Love !!!

#CommeUnePrésence

Un grand bol d’air et d’art

On est là…

Epiphanies
De rires
D’enfants
Polyphonies
De langues
Oratorio de mots
Volcans
Récital de lumière
Récitatif tendresse
Symbiose
Osmose
Lâcher prise
Lâcher prose
Nature mille feux
Offerte aux yeux
Qui retrouvent leur regard
Beauté des couleurs
Automne été indien
Émotion sidération pérégrination
De l’âme amoureuse de la vie
… ici et maintenant…

Merci à Marion et à toute l’équipe merveilleuse de bénévoles des pérégrinations poétiques, pour ces trois jours ensemble, sur les chemins du Jura. Un grand bol d’air et d’art, viatique pour poursuivre la route. Des rêves.

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLLExperience
#Pérégrinations2019

Dans le Jura, pour les pérégrinations poétiques

On est là…

Bien arrivé dans le Jura, pour les pérégrinations poétiques organisées par la Maison de la poésie transjurassienne…
Au programme : grand bol d’art, randos artistiques, lectures et déclamations sur le chemin.

Ma vie ?

Un poème

De terre, de mer, d’amour et de feu…

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#LeChantDesPossibles
#Pérégrinations

Toujours Sur la route Des rêves

On est là…

Toujours
Sur la route
Des rêves
Le chemin
Des poèmes
La route et le chemin
De soi(e)
La route et le chemin
Vers l’autre

Merci à Jhonel, Boubacar, Koye, Rose, Fiac Sy, Delphine, Iso, Édouard et à toute la team Goni du Niger, pour le partage de la beauté, des couchers de soleil, des sourires et des rires qui éclatent, des freestyle en aparté, de l’ambiance old school, des brochettes saupoudrées de yagi et du feu.

Des poèmes.

La vie ?
Un présent, à s’offrir
Chaque jour, chaque nuit

…ici et maintenant

On continue à fabriquer
Nos propres utopies
Sans rien attendre
De personne d’autre
Que nous-mêmes…
Debout !!!

One Love !!!

#TourDuMondePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLLExperience
#BeenAroundTheWorld
#Niameynam

Au Théâtre de plein air… de Niamey… Sur La Lune

On est là…

Au Théâtre de plein air…
Du CCFN de Niamey… Sur La Lune.
En compagnie du frangin Jhonel, poète et directeur du festival FISH Goni qui m’accueille.
Ce soir on s’enjaille au Village et demain on remet ça sur la scène derrière nous. Le feu.

Dans les Petits Classiques de Larousse

On est là…

Dans les Petits Classiques de Larousse
Et cette remarquable anthologie…
« La poésie du 19ème au 21ème siècle »

Ressentir une émotion grande, de voir mon nom figurer dans ce recueil, aux côtés de mes professeurs d’espérance, Césaire, Char, Eluard, Aragon, Rimbaud, Verlaine, Apollinaire et d’autres aussi, poètes fréquentés sur les bancs de l’école…de la vie, Andrée Chedid, Lamartine, Breton, Valéry, Mallarmé, Hugo, De Musset, De Nerval, Gautier, Ponge, Michaux, Guillevic, Vigée, Jouet…
Penser à ma mère veilleuse, enseignante de lettres et de philosophie à Douala, où j’ai poussé mon premier cri. De poésie.
Penser à mon super père, et à mon serment un jour d’automne pluvieux, de faire passer son nom et son prénom à la postérité, porter toujours au cœur honneur à sa mémoire.
Penser à Ange, Maëlle et Léa, enfants de lumière, et espérer qu’ils sont et seront fiers de moi comme je le suis de jeannette et Alexandre Oho Bambe.
Relire le recueil en entier, tiquer quand même, me demander pourquoi si peu de voix féminines dans une anthologie sur deux siècles de poésie, me questionner sur l’enseignement de la poésie au collège, au lycée, à la fac, à sa transmission au-delà des institutions scolaires et des cercles d’art, penser à Gaëlle et à son film fondamental « Voix de femmes », penser encore, à l’importance, à l’urgence, à la nécessité du partage des poèmes autrement, femmes et hommes ensemble, afin que nos filles et nos fils n’imaginent pas, n’imaginent jamais, que la poésie est une affaire d’hommes. La poésie a été, est et sera, toujours.
Affaire d’âmes.

One Love !!!

 

#écrirejustejusteécrire

Montpellier, Gazette Café, un samedi soir sur terre

On est là…

Montpellier, Gazette Café, un samedi soir sur terre. Diên Biên Phù, regards croisés. Conf’errance littéraire, musicale, universitaire.
L’ami Pierre Journoud, historien passionné et passionnant plante le décor. Les étudiants, nombreux dans le public divers, écoutent. Les faits. Rien que les faits. La vérité des chiffres et des témoignages sans cesse recoupés quand on est scientifique avec une éthique.
Je suis invité à lire des extraits de mon roman premier, et à commenter les évènements historiques que sont les guerres de décolonisation à partir de la bataille de Diên Biên Phù, mère de toutes les batailles, bataille-monde en raison de toutes les forces en présence et du sang qui y a coulé. Le sang du Vietnam. Le sang de la France. Le sang des Afriques, celle du Nord et celle Subsaharienne.
Je lis. Raconte. L’histoire.
Une autre histoire. Ancrée dans la grande, bien réelle, mais inventée aussi, avec la liberté de celui qui pense que rien de ce qui est humain ne peut être étranger à un autre humain.
Je lis. Dis. Raconte. L’histoire, toute en émotion et fulgurance, d’Alexandre et Alassane Diop, d’Alexandre et Mai Lan, flamme.
Il n’y a plus de faits.
Il n’y a plus que des femmes et des hommes.
En errance. Espérance. Résistance. Résilience.
Des femmes et des hommes.
Dans leurs vérités interieures, leurs quêtes intimes universelles.
Le pouvoir de la littérature.
Des mots qui dansent, sur des chemins de transe.
Calvin Yug habile, me surprend, il habille ma déclamation d’indépendance de notes bleues, à la guitare, à l’harmonica. Et puis il y a ce moment, inénarrable, SON concert de voix qui viennent d’ailleurs, du mboa.
Le temps se suspend. Personne ne veut redescendre.
La magie de la musique, quand elle est offerte avec le cœur.

Conférence ?
Non.
Conf’errance …

J’erre encore. J’erre toujours.
En quête de nous-m’aime.
Debout.

Merci au monde dans la salle, aux ami(e)s de Lille et de Montpellier qui sont venu(e)s à notre rencontre.

One Love !!!

#BienvenueàDiênBiênPhù
#RegardsCroisés
#ConfErrance

Et en direction de Niamey

On est là…

Dans le futur…

Et en direction de Niamey, pour le FISH (Festival International de Slam Poésie et d’Humour) organisé par le frère poète Jhonel.
Ami(e)s du Niger, cette semaine ensemble est placée sous le signe du partage.