Conversation avec moi-même

Quand j’écris ou lis un poème, le temps s’étire et s’étend. Ma vie se suspend. Un instant. J’entends le chant. De mon âme à fleur de mots.
La poésie qui est une arme, signe la mort de toutes les horloges du monde.
Quand j’écris, je deviens corps de texte fièvreux et coeur qui saigne, en quête d’azur et d’amour. Toujours. Et mon esprit enquête, sur le bonheur qui se cache sous les paupières de l’enfant que j’ai été et que je guette chaque jour. Au détour de chaque pas, chaque phrase. Étincelle.

Quand j’écris, j’ose redevenir moi-même :

Feu. Ombre et lumière. Homme.

MAOB

#ConversationAvecMoiMême
#PourRépondreÀUneQuestionPoséeHierSoir

Conversations avec moi-même …

– De quoi s’agit-il?
– De vivre !
– Comment?
– Libre et enraciné dans son errance …
– Tu penses pouvoir y arriver?
– Je ne me pose pas la question, je m’y emploie, coeur, corps et âme … depuis l’âge de vingt ans.
– Et où cela te mènera t-il?
– Seuls mes poèmes le savent …
– Et tu fais toujours le même rêve ?
– Lequel ?
– Arriver à ton dernier soir sur cette terre, en paix …
Avec toi-même et les autres?
– Oui, je rêve toujours de partir sans valises de regrets, ni trop de remords
– Tu en auras pourtant, on ne peut pas tout bien faire
– Il ne s’agit pas de bien faire, il s’agit de faire juste et de son mieux, agir juste, être juste et juste être … soi-même
– Pourquoi?
– Pour ne pas mourir (de son) vivant
– C’est donc bien de cela qu’il s’agit, vivre, encore et toujours?
– Oui, radicalement, définitivement, vivre. Vivre, jusqu’à l’amour.

MAOB

#EstCeDoncAinsiQueLesHommesVivent?
#VivreMaisQu‘EstCeDoncQueVivre?
#RéapprendreÀVivre