Entre parenthèses

Entre parenthèses
La vie qui ruisselle
Entre les lignes
Du poète qui sourit
Entre ses mots
Et nous fait signe
De le suivre

Entre parenthèses
La vie qui chancelle
La vie qui titube
La vie qui murmure
La vie qui se meut
La vie qui se meurt
La vie qui renaît
Éternel Phénix
De ses cendres
La vie qui se fâche
La vie qui se fiche
De nous
La vie qui s’affiche
En bleu
La vie qui se joue
De tout
Dénoue les nœuds
Déjoue les pièges
Tendus
La vie qui s’affirme
La vie qui allume
Le feu qui brûle
Les vivants
Les vibrants

Entre parenthèses
La vie
Qui cavalcade
Cascade
Avalanche
La vie qui s’élance
La vie qui silence
La vie qui s’épanche
La vie qui se penche
La vie qui se déhanche
La vie qui ose
Symbiose
La vie qui cause
La vie qui glose
La vie qui prose
Propose
La vie qui dose
S’expose
Explose
Entre parenthèses
La vie
Qui dénonce
Défonce
Les portes closes
Renonce
Au renoncement
Énonce
Au commencement
De tout
La puissance
Du verbe

Entre parenthèses
La vie qui s’enfonce
Dans la nuit
La vie qui fonce
Folle furieuse curieuse
De vivre
La vie qui tombe ou s’élève
Amoureuse
La vie qui chute sept fois
Se relève huit
La vie qui voltige
La vie qui virevolte
Face
La vie qui s’envole
Au-dessus d’elle-même
La vie qui part
En ville
En vrille
En escalade
En escapade
Vers l’Autre
Entre parenthèses
La vie qui invite
À vivre ivre
Et libre
Entier
D’écoute et de regard
Tous les sens
Requis à la beauté
Reine
Solitaire
Solidaire
Du désespoir
Et des espoirs
Du monde

Entre parenthèses
La vie qui exulte
M’exalte
M’enivre
M’excite
Me livre
Secret
Me givre
Me grise
Me souffle
Discret
M’insuffle
Poème
Entre parenthèses
La vie qui cadence
Mes mots
Tempo
Du cœur
Et du corps
En accord
De paix
Avec elle

La vie

Qui passe
Qui lasse
Qui classe qui casse
S’étiole mais s’étoile aussi
Parfois
Quand on la cueille
Toujours
Quand on l’accueille
Quand on est prêt
Quand on est vrai
Avec soi
Donc avec l’Autre
Et avec elle

La vie

Qui danse
Sur des chemins
De transe
La vie
Qui chante
L’enfance
Tous les possibles
En nous

MAOB

One Love !!!

Désirer l’horizon

Désirer
L’horizon
À pleins poumons
Respirer le poème
(R)ouvrir les yeux
Regarder le monde
Aller vers la beauté
Ne pas se retourner
Mettre sa vie
En feu de liesse
En état inaliénable
D’extase permanente
Avancer
Ne pas se retourner
La liberté
Est
Le soleil
Devant

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#PoetAtWork

Dans le privilège du soleil et du vent

La vie ?
Un présent
À s’offrir
Chaque jour

Enfant
De l’instant
Je suis né
Hier
À l’heure bleue
Du poème

Et je renais toujours
Dans le sourire
Du rêve
Que je porte
Au cœur
Depuis Douala

Là-bas
Pas si loin d’ici
Où j’ai poussé
Mon premier cri
De poésie
D’humanité

MAOB

Merci à toutes et tous, pour les mots, pensées, cadeaux, regards, gestes, témoignages précieux et émouvants de tendresse, d’amour et d’amitié des quatre coins du monde, précieux viatiques pour garder le cap vers la Belle Espérance et poursuivre le voyage de vivre. Dans le privilège du soleil et du vent.

p.s: merci à l’œil rieur derrière la photo, pour tout.

One Love !!!

Tirer Sa révérence

Tirer
Sa révérence
(Re)partir
En errance
Cœur en cavale
Prendre le large
S’échapper belle
Se faire la malle
Au lieu de se faire du mal
Filer en étoile
Se défiler de la bobine
Du non sens
Des choses
Qui nous tiennent
Nous enchaînent
Nous maintiennent
La tête sous l’eau
Dessous les mots

J’écris donc je suis donc je vis
Ou est-ce plutôt
Je vis donc je suis donc j’écris
I don’t know
Où je vais
Seuls mes poèmes le savent
I have
A dream
Moi aussi
Et mes mots me rappellent
Chaque jour et chaque nuit
Aux Spleen et idéaux
Qui étincellent ma vie

Revisiter
Son passé
Sourire
D’avoir aimé
Et été aimé
Sincèrement
Profondément
Fixer l’horizon
Respirer
Et continuer
À vivre libre et vibrer
Au tempo du cœur
En cavale

Voguer
Vaquer à la seule occupation
Qui vaille toutes les peines du monde :
La beauté

Même le regard perdu
Dans le vague voguer
Naviguer vague à l’âme
Voguer, naviguer
Sur les flots
Contre vents et marées
S’il le faut
Suivre les astres
Se refuser à l’ombre
Ne pas laisser
Catastrophes et désastres
Prendre place en nous
Larguer les amarres
Mettre les voiles
Vers la lumière
Offrir sa voix
À la lumière
En nous

Garder toujours
Le Cap
De la Bonne Espérance
Être heureux
En attendant le bonheur
Et la dernière vague
Dernière danse des sens
Avant la fin
Du monde

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#PoetAtWork

Derrière les nuages

Derrière
Les nuages
La tendresse
Du poème
Et une image du bonheur
Possible
Entre deux rêves
Deux rives
Deux dérives douces amères
La plénitude
Au bord d’un lac
Des signes d’amour autour
Une famille célèbre un enfant
L’instant est beau
D’éternité
Rien ne vaut
La vie,
La vraie, rêvée
À la folie
Rien
Ne
Vaut
La vie
Quoiqu’on en dise

Quelques mots plus loin
Une femme et un homme
Chavirent
Elle et il sèment
Parsèment leur chemin
D’espérances sublimes
Elle et il s’aiment
Au recommencement
Du monde

Au firmament
D’eux-mêmes

Au commencement
De tout

Était le verbe

« Aimer »

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#LifeisAPoetrip

Chemin d’émois

Attraper
Ses rêves
One by one

Marcher
Vers soi
Step by step

Avancer
Droit
Ou en Zig Zag
Peu importe
Mais calme
Et serein
Avancer
Toujours

Garder
Faim
Du monde

Ne jamais perdre
De vue la vie
Horizon infini
Long fleuve intranquille
Chemin de croix
Parfois
Chemin d’émois
Par choix

Ne jamais perdre
La foi
En soi
La (dé)raison
Du voyage
L’espérance
L’essence du verbe
Aimer
Le sens premier
Des matins qui transpercent le cœur
De lumière

Trouver la paix
Dans le doux vertige
Du poème qui s’oublie
Dans tes yeux qui sourient
À la vie
Horizon infini

La vie
Long fleuve intranquille

La vie
Chemin de croix
Parfois

La vie
Chemin d’émois
Par choix

En bord de mer
Le temps s’étire
Et s’étend
Alors on entend
La musique du vent
Qui siffle et souffle
Une fable amoureuse

MAOB

One Love !!!

#écrirejustejusteécrire
#Poetatwork

Ma vie

Ma vie ?
Un projet d’écriture
Roman poème qui file
Entre les doigts
Du temps qui s’étiole, défile
En étoile
Jusqu’à ces mots que je peins
Et dessine de mes mains
En fleurs généreuses
Pour demain
Ma vie ?
Un pari
Un défi
D’encre
Et d’exil(s)
Un rêve bleu, qui me fonde
Et me porte à la fronde
Me guide, à la rencontre du monde
Ma vie
Je l’avoue
Je la vis et la veux
En chansons
Populaires
Révolutionnaires
D’amour et lumière

MAOB

#écrirejustejusteécrire
#pournepasvivreinutile
#PoetAtWork
#BienvenueAuClub

Crédit Photo : Frédéric Reglain / Divergence

et je suis libre

et je suis libre
car je ne possède
(plus) rien
excepté
ce bouquet de mots
de chair et de sang
tressés ensemble
par une nuit
de lune pleine

et je suis libre
car je ne possède
(plus) rien
le prix à payer
pour entrer
en poésie
est de perdre
le chemin du retour
tout perdre
se perdre
jusqu’à l’amour

et je suis libre
car je ne possède
(plus) rien
qui m’attache
qui me gâche
qui m’enferme
qui m’infirme
qui m’entrave
qui m’aliène
qui me g(r)ave
qui m’enchaine
je ne possède
rien
rien de rien
excepté
un rêve assez flou
pour me tenir
debout
doux rêve
qui me regarde
en face
et me garde
fou
fou à dé-lier
ma langue de feu
jusqu’au bout
du bout du monde
que je traverse
en moonwalk

et je suis libre
libre
et je lutte
lutte
pour rester
libre
libre
d’être ou ne pas être
être
où l’on m’attend


MAOB

#écrirejustejusteécrire

 

En quête d’un visage

Quinze printemps
Premier coup de foudre
Pour un poème
Depuis, je me démène
Je mène
Une vie bohème

Sauvage
Je marche
Sur la terre
En quête d’un visage
Et du regard habité
De l’enfant que j’ai été

Extrait de la série « Autoportrait(s), Expoésie » (projet en cours)

One Love !!!

#Ghostwriter
#Expoésie
#Autoportrait(s)

Charmer la vie

charmer la vie
la vivre à l’envie
au plus près de sa folie
douce rêverie
brûler
son masque de pluie

s’égarer, s’éblouir, se réjouir
se régaler de chaque bonheur, ne plus se fuir

exagérer la fête
mourir
et renaître
d’amour
sans cesse
jusqu’à la dernière mort

irrémédiable issue

MAOB

#workinprogress
#nouveaurecueilencours