3 mai, fête des fleurs, vertige du jour

On est là … 🙂
3 mai, fête des fleurs, vertige du jour.
Aujourd’hui à 16h j’entrerai au Capitole à Toulouse, pour recevoir dans la Salle des Illustres ma lettre de maîtrise, et pour mes faits d’art, je rejoindrai l’Académie des Jeux Floraux, jeune institution de 700 ans.
Les Jeux floraux ont été institués en 1323, à Toulouse, par sept troubadours pour maintenir le lyrisme courtois.
 
La « Compagnie du Gai Savoir », ainsi créée, fut dotée du statut d’Académie en 1694 par Louis XIV. Héritière d’une tradition d’excellence depuis près de sept siècles, elle entend promouvoir la poésie sous toutes ses formes et, d’une manière générale, la littérature. Chaque 3 mai, elle remet depuis 1324, des « Fleurs » aux lauréats des différents concours qu’elle organise.
 
Considérée comme la plus ancienne société savante d’Europe, l’Académie des Jeux floraux fut reconnue d’utilité publique en 1923. Elle est aujourd’hui hébergée dans l’hôtel d’Assézat, à Toulouse.
Pensée émue pour ma mère veilleuse, enseignante de lettres et de philosophie à Douala, âme heureuse de poésie, et pour mon super père, qui m’a appris à rêver la vie et à vivre les rêves.
Pensée émue pour ma famille, ma soeur Gina, mon frère Yannick, et cette promesse à laquelle nous tenons, faire passer le nom de notre père et son prénom à la postérité, en ajoutant un peu à l’héritage merveilleux reçu.
 
Pensée émue pour mes enfants, Léa, Maëlle et Ange, mes plus beaux poèmes.
Pensée émue pour mon Collectif pour la vie, On A Slamé Sur La Lune, Fred, Albert, nous ne faisons pas que rêver, nous sommes aussi ce que nous rêvons.
 
Pensée émue, pour les belles personnes, âmes amies, ici, là-bas, et plus loin encore, allié(e)s substantiel(le)s avec lesquel(le)s je trace chemin de foi en la poésie.
 
Na som jita à Jean-Pierre Siméon, poète admiré, instigateur du Printemps, qui a soufflé mon nom en « haut lieu de poésie » 🙂
 
Na som jita à René de Laportalière et à tous les membres de l’Académie pour le si chaleureux accueil et cette reconnaissance de mon travail d’artisan de la beauté …et de la justice qui écoute à sa porte.
 
Grande émotion que celle de réaliser mon entrée dans une Maison qui a accueilli Hugo, Lamartine, Chateaubriand, Vigny, Ronsard, Voltaire, et tant d’autres, auteurs romantiques, lyriques, résistants, poètes donc professeurs d’espérance.
 
La poésie
Comme une prière
Aux fleurs du matin
De s’ouvrir à nos lendemains
Et d’offrir à la vie
Les couleurs de la tendresse
Qui jamais ne fane
 
MAOB
 
One Love !!!

Revoir un printemps avec Les Belles Personnes

Revoir un printemps avec Les Belles Personnes, merveilleux projet à l’initiative de la poétesse Lætitia Klotz, porté par elle et Madame notre présidente Sandrine Constant qui prête aussi ici sa voix, pour dire.
« Ton poème » de l’ami Jean-Pierre Siméon.
 
Pour vous, pour nous, pour toutes, pour tous.
 
La poésie est médecine.
 
Pour l’âme.
 
One Love !!!
 

Jour J, Nobles de cœur

On est là… 🙂
 
Jour J Liverpool joue ce soir, et Fred Ebami et moi chanterons « You’ll never walk alone » comme Yaguine et Fodé, jeunes rappeurs fous de foot et des Reds de Sadio Mané, Yaguine et Fodé, personnages principaux de notre premier roman graphique « Nobles de cœur » qui paraît chez Calmann-Lévy.
Le livre est disponible chez tous les libraires à partir de ce Mercredi, 27 AVRIL. Jour J donc…
Flashback…
 
2 août 1999, aéroport de Bruxelles.
Vol 520 Sabena Airlines en provenance de Conakry. Yaguine Koïta et Fodé Tounkara sont découverts dans le train d’atterrissage arrière droit de l’avion, morts de froid. On retrouve dans les affaires des deux adolescents leurs certificats de naissance, leurs cartes de scolarité, des photos et une lettre, qui fera le tour du monde. Ils y racontent leurs difficultés, mais surtout leurs rêves et leurs espoirs.
Le temps assassin file, mais certaines histoires restent gravées. Pour toujours.
Depuis vingt-trois ans, Yaguine et Fodé, enfants du monde, nous hantent et interrogent nos consciences.
Depuis vingt-trois ans, nous tentons de comprendre leur pari fou, leur défi lancé à la mort, pour une vie meilleure.
Nous n’avons toujours pas trouvé d’explication, nous n’en trouverons certainement jamais, mais nous avons décidé de ressusciter Yaguine et Fodé, de les reinventer en mots et en images, pour raconter ces étincelles d’âmes trop jeunes pour mourir.
Yaguine et Fodé c’est eux, c’est nous, c’est vous, c’est toutes celles et tous ceux qui traversent l’existence avec au moins un rêve, chevillé au cœur.
….
 
Jour J Liverpool joue ce soir et Fred et moi chanterons « You’ll never walk alone », cette promesse que nous tenons depuis plus de trente ans maintenant, après notre rencontre sur… un terrain de foot de rue à Bonapriso, Douala, Cameroun.
Et comme à chaque ouvrage, pensées pour mes parents là-haut, ma mère qui me trouvait sage comme une image (sur la photo, seulement sur la photo 🙂 mon père que je vois sourire, et Sita que j’entends chanter.
 
Pensées pour la maman de Fred, tata Aimée, qui nous porte toujours autant, alors que nous sommes de vieux papas aujourd’hui 🙂
 
Na som jita aux éditions Calmann-Lévy, à mon ami Philippe Robinet pour sa confiance, à Lisa Liautaud merveilleuse éditrice, Christelle Pestana qui accompagne la sortie de ce livre qui compte tant pour nous.
Na som jita à Albert Morisseau Leroy pour l’odyssée, , sous la pluie la neige le soleil, on marche ensemble 🙂
Na som jita à Sandrine Constant, madame notre présidente, best agent for rêveurs.
Na som jita à Ken Wongyoukhong pour son regard posé sur nous adultes, enfin si on veut on peut dire adultes, oui 🙂
Na som jita à la vie qui croit en nos rêves, et nous permet de transmette à nos enfants et aux enfants de nos familles, Jaheem, Amani, Malia, Ikaya, Léa, Eliora, Maëlle, Morgan, Kayziah et Ange, leur droit et devoir de rêver.
 
Et en parlant de rêve, ce soir c’est jour J je joue aussi 🙂 au Théâtre je chante Requiem for…
A dream.
 
One Love !!!
 

Nobles de cœur

«2 août1999, aéroport international de Bruxelles.

Vol 520 Sabena Airlines en provenance de Conakry.

Yaguine Koita et Fodé Tounkara sont découverts dans le train d’atterrissage arrière droit de l’avion, morts de froid.

On retrouve dans les affaires des deux adolescents leurs certificats de naissance, leurs cartes de scolarité, des photos et une lettre, qui fera le tour du monde. Ils y racontent leurs difficultés, mais surtout leurs rêves et leur espoir.

Le temps assassin file mais certaines histoires restent gravées. Pour toujours.

Depuis vingt-trois ans, Yaguine et Fodé, enfants du monde, nous hantent et interrogent nos consciences.

Depuis vingt-trois ans, nous tentons de comprendre leur pari fou, leur défi lancé à la mort, pour une vie meilleure.

Nous n’avons toujours pas trouvé d’explication, nous n’en trouverons certainement jamais. Mais nous avons décidé de ressusciter Yaguine et Fodé, de les réinventer en mots et en images, pour raconter ces étincelles d’âmes trop jeunes

pour mourir.

Yaguine et Fodé c’est eux, c’est nous, c’est vous, c’est toutes celles et tous ceux qui traversent l’existence avec au moins un rêve chevillé au coeur.»

 

Amis d’enfance, Marc Alexandre Oho Bambe, poète, écrivain et slameur, et Fred Ebami, artiste pop art, sont membres fondateurs du collectif On A Slamé Sur La Lune. Ensemble, ils ont signé un ouvrage d’art, Fragments (Éditions Bernard Chauveau,2019). Nobles de cœur est leur premier roman graphique.

Date de parution : 27 avril 2022

Prix de vente : 19€

Je chanterai Requiem

On est là… 🙂
 
Intranquille et serein
J’entends demain
La main sur le cœur
Je chanterai Requiem
Merci à Hassane Kouyaté et à Corinne Loisel, pour l’accueil à la Maison des autrices et des auteurs des Francophonies où je travaille à l’écriture de ma première pièce de théâtre, un monologue… à deux voix.
Ami(e)s de Limoges et des environs, you are plus que welcome 🙂, la cœurversations est ouverte.
 
One Love !!!
 
 
 

JT de 19/20 sur France 3

On est là … 🙂

Dans le JT de 19/20 sur France 3, qui annonce entre autres événements culturels dans la région, mon « Requiem… » ce Mercredi 27 AVRIL, à 18h au Théâtre Expression 7, situé au 20 rue de la Réforme, à Limoges… Sur La Lune.

Merci aux journalistes d’être venus à notre rencontre à la Maison des Auteurs des Francophonies.

Et à Daniely Francisque et à Martin Belmar, pour les beaux échanges et le thé péyi en partage, na som jita.

Ami(e)s des environs, you are plus que welcome, je serai heureux de partager avec vous ce moment d’intimité artistique : lecture d’extraits de ma pièce de théâtre en cours d’écriture, et coeurversation.

Ensemble !!!

One Love !!!

#LifeisAPoetrip

#TourDeFrancePoétique

#Requiem

#OASSLLExperience

#OnTheMoonForLove

Revoir un printemps avec Les Belles Personnes

Revoir un printemps avec Les Belles Personnes, merveilleux projet à l’initiative de la poétesse Lætitia Klotz, et porté par elle et la seule présidente que nous (re)connaissons Sandrine Constant🙂

Ici, « Commune présence » dans la voix habitée de la poétesse Eliya, je crois que je n’avais jamais entendu ces mots de René Char ainsi offerts.

La poésie est médecine.

Pour l’âme.

One Love !!!

#RevoirUnPrintemps

#CommunePrésence

#CharForRêveurs

Souvenirs d’une soirée mémorable

On est là… 🙂
 
Souvenirs d’une soirée mémorable pour annoncer une nouvelle du futur que nous avons hâte Fred Ebami et moi, de partager avec vous sur la route, ici et là-bas aussi, partout où nos pas et les invitations nous mèneront.
 
Je n’en redis pas plus là tout de suite maintenant, mais les photos sont truffées d’indices 🙂
 
Merci à Philippe Torreton pour ses mots à mon égard, na som jita à la seule présidente que nous connaissons 🙂 Sandrine Constant best agent for rêveurs, à Philippe Robinet pour la confiance et l’amitié et à Lisa Liautaud pour le travail ensemble.
 
And special thanks to Albert Morisseau Leroy, le frère visionnaire, pour tout.
 
One Love !!!
 

Arracher la joie

Arracher la joie
Refuser
De tout son être
De céder
Aux affects tristes
Énoncer la vie
Encore elle
Toujours elle
La vie qui bat des ailes
Dans nos cœurs tambours
La vie qui bout dans le sang
De nos encres mêlées
 
Point de rêves
Ni de révolution
Sans chanson
D’espérance
 
Nous sommes
Nés pour chanter
Alors nous chantons
Saudade
 
Par tous les temps
Dans tous les vents
Du monde qui gronde
Saudade
 
 
MAOB
 
One Love !!!