Jour J, Nobles de cœur

On est là… 🙂
 
Jour J Liverpool joue ce soir, et Fred Ebami et moi chanterons « You’ll never walk alone » comme Yaguine et Fodé, jeunes rappeurs fous de foot et des Reds de Sadio Mané, Yaguine et Fodé, personnages principaux de notre premier roman graphique « Nobles de cœur » qui paraît chez Calmann-Lévy.
Le livre est disponible chez tous les libraires à partir de ce Mercredi, 27 AVRIL. Jour J donc…
Flashback…
 
2 août 1999, aéroport de Bruxelles.
Vol 520 Sabena Airlines en provenance de Conakry. Yaguine Koïta et Fodé Tounkara sont découverts dans le train d’atterrissage arrière droit de l’avion, morts de froid. On retrouve dans les affaires des deux adolescents leurs certificats de naissance, leurs cartes de scolarité, des photos et une lettre, qui fera le tour du monde. Ils y racontent leurs difficultés, mais surtout leurs rêves et leurs espoirs.
Le temps assassin file, mais certaines histoires restent gravées. Pour toujours.
Depuis vingt-trois ans, Yaguine et Fodé, enfants du monde, nous hantent et interrogent nos consciences.
Depuis vingt-trois ans, nous tentons de comprendre leur pari fou, leur défi lancé à la mort, pour une vie meilleure.
Nous n’avons toujours pas trouvé d’explication, nous n’en trouverons certainement jamais, mais nous avons décidé de ressusciter Yaguine et Fodé, de les reinventer en mots et en images, pour raconter ces étincelles d’âmes trop jeunes pour mourir.
Yaguine et Fodé c’est eux, c’est nous, c’est vous, c’est toutes celles et tous ceux qui traversent l’existence avec au moins un rêve, chevillé au cœur.
….
 
Jour J Liverpool joue ce soir et Fred et moi chanterons « You’ll never walk alone », cette promesse que nous tenons depuis plus de trente ans maintenant, après notre rencontre sur… un terrain de foot de rue à Bonapriso, Douala, Cameroun.
Et comme à chaque ouvrage, pensées pour mes parents là-haut, ma mère qui me trouvait sage comme une image (sur la photo, seulement sur la photo 🙂 mon père que je vois sourire, et Sita que j’entends chanter.
 
Pensées pour la maman de Fred, tata Aimée, qui nous porte toujours autant, alors que nous sommes de vieux papas aujourd’hui 🙂
 
Na som jita aux éditions Calmann-Lévy, à mon ami Philippe Robinet pour sa confiance, à Lisa Liautaud merveilleuse éditrice, Christelle Pestana qui accompagne la sortie de ce livre qui compte tant pour nous.
Na som jita à Albert Morisseau Leroy pour l’odyssée, , sous la pluie la neige le soleil, on marche ensemble 🙂
Na som jita à Sandrine Constant, madame notre présidente, best agent for rêveurs.
Na som jita à Ken Wongyoukhong pour son regard posé sur nous adultes, enfin si on veut on peut dire adultes, oui 🙂
Na som jita à la vie qui croit en nos rêves, et nous permet de transmette à nos enfants et aux enfants de nos familles, Jaheem, Amani, Malia, Ikaya, Léa, Eliora, Maëlle, Morgan, Kayziah et Ange, leur droit et devoir de rêver.
 
Et en parlant de rêve, ce soir c’est jour J je joue aussi 🙂 au Théâtre je chante Requiem for…
A dream.
 
One Love !!!
 

Bienvenue au coeur d'un univers éclaté et dispersé, mais entier. Et merci de partager ici, avis et ressentis… 

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s