DZ, fragments d’éternité ..

DZ, fragments d’éternité ..
Quitter la ville
Le cœur rempli
De gratitude
Après un dernier coucher de soleil
Et un dernier lever du jour
Une dernière course
Un dernier plongeon
Un dernier poème offert
Un dernier concert
Et un dernier verre… sur le port
 
Se sentir privilégié
Parce qu’on l’est
De pouvoir aller et venir
Partir et revenir, devenir
Celui que l’on a
Toujours été en « fête »
Garçon de lettres du cœur
Enfant gâté « aux semelles de vent »
 
Quitter la ville
Qui ne me quittera pas
Comme tous ces lieux
Du monde qui me fonde
Et font de mon chemin de vie
Un long chemin d’errance
Un voyage à la rencontre
De moi-même et des autres
Ici là-bas, plus loin toujours plus près
Partout sur la terre
 
Fermer les yeux
Revoir chacune de ces rues d’ombre et lumière
Qui se jettent heureuses dans la mer
Écrire, sourire et se dire
Qu’on leur ressemble de plus en plus
En prenant âge
Sentir le besoin viscéral et vital du large
Et des vagues, à l’âme de ma musique de mots
 
Rouvrir les yeux
Fixer ses pensées
Le ciel
L’horizon
La déraison du plus tendre
L’à venir possible
Car même si rien n’est acquis
Rien n’est perdu non plus
Nous sommes requis
Et tout peut, oui définitivement tout peut
 
Tout peut être
Tout peut être annulé
Sauf nous
 
MAOB
 
Merci à toutes celles et à tous ceux, qui ont fait de mon séjour breton un séjour de tendresse éternelle, merci pour la musique, la danse, le cinéma, les poèmes, et les crêpes en partage.
Merci à Rhizomes pour l’accueil en résidence d’écriture fructueuse, une pièce de théâtre, un roman graphique, un recueil nouveau et mon roman prochain arrivent à la surface bientôt.
Et merci aux Penn sardines, pour leur énergie, la vitalité inspirante de la culture à Douarnenez, tous ces tiers-lieux, où l’on n’attend rien de personne, à part de soi-même, pour faire ensemble, créer du lien, ouvrir des espaces de relation, inventer demain, fabriquer ses utopies.
C’est bien de cela qu’il s’agit, fabriquer nos utopies, et reprendre ce que certain(e)s voudraient nous confisquer.
 
Et, et, et… rendez-vous ce dimanche soir à 21h sur FRANCE INTER, pour la der des der de l’émission estivale du Vié-Père Soro Solo.
En belle compagnie, nous jouerons en live et en direct Albert Morisseau Leroy, Calvin Yug et moi-même. Nous présenterons en exclu, quelques titres de l’album en cours de ré-création du Collectif On A Slamé Sur La Lune.
 
One Love !!!
 

Bienvenue au coeur d'un univers éclaté et dispersé, mais entier. Et merci de partager ici, avis et ressentis… 

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s