Extraits de la lecture musicale Les lumières d’Oujda – Traversé(e)s à l’Institut du Monde Arabe

À l’institut du Monde Arabe en compagnie belle, de Senny Camara au chant et à la Kora magique, et de Calvin Yug à la guitare, dans le cadre des « Nuits de la poésie », organisées par l’IMA en partenariat avec la Maison de la poésie de Paris et le festival « Paris en toutes lettres » .
 
Enjoy !!!
 
C’est vraiment arrivé…
 
One Love !!!

That kind of blue

Hier sur scène, à L’Estive, scène nationale d’Ariège, en répétition avec Calvin Yug, avant de partir en live, en « Traversé(e)s » poétiques et musicales avec d’autres artistes rencontré(e)s le jour même, à Foix.
Merci à la sœur, Senny Camara pour la photo.
Nous nous sommes offerts sur scène hier, un merveilleux cadeau de fin d’année, et j’ai terminé ma résidence d’écriture à la montagne en beauté. Et générosité absolue.
C’était grand, et fort, et tendre, et riche de sens, et d’enseignement, tout peut être annulé.
Sauf nous.

One Love !!!

#TourDeFrancePoétique
#LifeisAPoetrip
#écrirejustejusteécrire
#OnTheMoonForLove

Voir moins

Le Figaro Littéraire

On est là… 🙂
Dans le Figaro Littéraire, sous la plume du journaliste et écrivain Mohammed Aissaoui, qui fait part belle à mon roman nouveau, « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy).
Extraits de la critique :
OLNI : objet littéraire non identifié. Rarement expression aura autant collé à un livre. Le texte de Marc Alexandre Oho Bambe est saisissant aussi bien dans sa forme que dans sa profondeur. C’est à la fois un recueil de poésie, un roman, des fragments de vie et un récit salutaire.
Les poèmes « Pourquoi on part ? » prennent aux tripes. On ne sait par quelle magie Marc Alexandre Oho Bambe transforme chaque épreuve en une parole lumineuse. Sa voix sublime le réel.
Merci à Mohammed Aissaoui, pour ses mots à l’égard des miens.
One Love !!!

Prix littéraire des Rotary Clubs de langue française

On est là… 🙂
 
Ewa pour Sita, Imane, Aladji, Leila, Père Antoine, Yaguine et Fodé, Ibra, la folle, et les autres, personnages de mon roman nouveau « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy), disponible en librairies.
 
Merci au jury international qui me décerne ce prix, littéraire. Honoré et heureux de savoir mes mots, ces mots de plein vent, accueillis aux quatre coins du monde.
 
Merci à ma merveilleuse éditrice Lisa Liautaud et à mon ami Philippe Robinet qui ont cru à ce livre, OLNI dans la forme, nécessaire nous osons le croire dans le fond, roman-poème-documentaire que nous portons. Ensemble !!!
 
Pensée pour ma mère veilleuse, femme de lettres qui m’a transmis, très tôt, l’amour des mots. Et le goût des autres.
Je lui dédie depuis plus de trente ans, chacune de mes distinctions, à commencer par les meilleures notes en rédaction, au Collège Libermann à Douala, où j’ai poussé mon premier cri… de poésie 🙂
 
One Love !!!
 
 
 

Ciel feu

Ciel feu
Regard embrasé
Je vois bleu

Et j’écris rouge
Au pied de la montagne
des mots qui tremblent
Sur la feuille

J’écris rouge, sang
Et délie les nœuds
Délivre la langue ancienne
De mon âme, améthyste

Intranquille et serein

J’avance au milieu

De partout et de nulle part

Dans le ventre du poème

Je suis pour LA VIE

Un garçon aux semelles de vent

Homme qui marche de travers

Sur mille et un chemins de transe

MAOB

One Love !!!

#LifeisAPoetrip
#écrirejustejusteécrire
#OnTheMoonForLove
#ResterVivantvoirmoins

Cœurversation avec la montagne…

Cœurversation avec la montagne…
– Quel âge as-tu ?
– J’ai l’âge lyrique de Kundera
– Et qu’es-tu venu chercher ici ?
– Un peu de moi, beaucoup du tout
– Mais encore ?
– Un brin de paix, une ligne d’horizon à fixer un bouquet de mots à la main
– Et de la lumière ?
– Oui, de la lumière aussi, je suis toujours en quête de clartés
– Pourquoi ?
– Parce que je n’en aurai jamais assez, pour dissiper mes ténèbres et celles du monde
– Que puis-je t’offrir ?
– Rien d’autre, que ce que tu m’as déjà offert
– Quoi donc ?
– Le silence mirifique des derniers jours, et le rappel…
– Le rappel ?
– Oui le rappel, de ma condition, juste humaine
– Tu peux m’expliquer ?
– Oui, nous ne sommes que solitude, faite femme ou homme, femme et homme, toujours au pied d’une montagne à gravir
– Tes paroles sont celles d’un sage
-… Que je ne suis pas (rires)
– rires en écho
– Merci
– Merci, pourquoi ?
– La coeurversation
– Je t’en prie, merci à toi. Tu es sûr que je ne peux rien t’offrir ?
– Si, puisque tu insistes, je veux bien, un grand grand bol d’art, et une petite part de nuage pour Ange, Maëlle et Léa
– Qui sont Ange, Maëlle et Léa ?
– Mes enfants, mes plus beaux poèmes
MAOB
One Love !!!

Bien arrivé en Ariège

On est là… 🙂
Bien arrivé
En Ariège
Où, il neige
Des flocons
D’espérance
Dans mon cœur
Qui bat charade
..
L’enfant de Douala que je suis, s’émerveille toujours, devant la montagne majestueuse, surtout lorsqu’elle s’offre ainsi.
Toute de blanc vêtue.
Et il va sans dire que j’irai, clamer ces jours prochains un ou deux poèmes au sommet.
De mon âme à nu.
Ma résiDanse avec mes mots, commence merveilleusement, merci à Occitanie Livre, et à l’œil du Souffleur, pour la proposition à point nommée, et l’invitation chaleureuse.
Mer de nuages
Soleil hivernal
Chalet en bois, flottant
Dans le temps suspendu
La trompette de Miles
Ouvre la voie
Au chapitre premier
De mon roman prochain
Et le jazz m’embrase
Ma voix est là, inscrite
En mouvement, comme souvent
Dans l’étoffe du rêve
Sous mon pull, à gauche
MAOB
 
One Love !!!
 
 
 
 

Sur la route vers la montagne

On est là… 🙂
Sur la route vers la montagne, cette jolie surprise m’attendait.
Mon roman nouveau, « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy), est porté par nombre de libraires, merci à chacune, à chacun, à toutes et à tous pour leurs mots à l’égard des miens.
Et merci également aux lectrices et aux lecteurs, pour tous les retours de « voyage » depuis la parution de mon livre bleu.
L’aventure est belle, ensemble !!!
One Love !!!

Hemingway avait raison

On est là… 🙂
 
Hemingway avait raison, et on a bien fêté à Paris cette semaine, « Lundi méchant » le nouvel album, mirifique, du frère
Gaël Faye, et de merveilleuses nouvelles pour mon roman nouveau « Les lumières d’Oujda » que je vous partagerai bientôt.
Et on a reformé aussi, avec les frangins Soro Solo, Fred Ebami et Olivier Rogez la team « Usual Suspects » 🙂
 
And now direction l’Ariège et un lieu or du temps, pour écrire et méditer, contempler et accueillir, pendant 15 jours à la montagne, laisser les mots me prendre la main, et voir surgir au milieu de jours neufs et de nuits fièvre, mon prochain livre.
 
One Love !!!
 
 

#TourDeFrancePoétique

#LifeisAPoetrip

#écrirejustejusteécrire

#OnTheMoonForLove

#KaiserSozeisnotdead

Paris est une fête pour toujours

C’est une vieille dame, de fer, et de cœur, qui vous parle, Paris est une fête pour toujours, aimez la vie tendrement, souriez lui, elle vous le rendra.
Les temps sont durs pour les rêveurs, sachez qu’il en a toujours été ainsi, et pourtant.
Les rêves ne meurent pas, certains rêves ne meurent jamais. Ils traversent les nuages sous nos paupières, et sont moteurs, pulsions de vie, pour nous, femmes et hommes de plein vent.
Enfants du siècle, à la dérive nous sommes.
Dignes et debout. Comme la vieille dame.
De fer, et de cœur.
En fête.
Pour toujours.
Paris est.
MAOB
One Love !!!