La poésie ne sauvera pas le monde qui refuse d’être sauvé …

il est tard
et les joueurs de cithare
que nous sommes
sont sommés
de se taire
devant la terreur
et la peur
de vivre
 
et pourtant
même assommés
nous persistons
à avancer et sonner
trompettes
la fleur au fusil
et l’éloge bleu de poèmes
au bord des lèvres
 
la poésie ne sauvera pas le monde
qui refuse d’être sauvé
et pourtant
elle invite
encore
et c’est déjà tellement
à d’autres voies que celles du désastre
et de l’amer en partage
elle invente
toujours
des chemins de traverse sur la mer
que l’on prend par amour
Pour ne pas mourir ni vivre d’amertume
 
la poésie ne sauvera pas le monde
qui refuse d’être sauvé
C’est un fait
il m’aura fallu
longtemps
longtemps
avant de l’accepter
4 siècles
de marche
couverts d’opprobre et de boue
4 siècles
de marche
à l’ombre de l’humanité titubante
 
la poésie ne sauvera pas le monde
qui refuse d’être sauvé
c’est un fait
et pourtant
la vie court
encore
la vie couve
toujours
sous nos vestes
à gauche
nos coeurs battent chamade et charade
et l’espoir coule encore et toujours
à flot de mots, d’encre et de sang mêlés
 
il y a des têtes qui tombent
et nous obligent
à redresser les nôtres
et nous tenir
à la verticale
de nous-mêmes
debout et dignes
pour ne pas ternir
la mémoire
de celles et ceux qui ont vécu
et sont morts
dignes et debout
 
il est tard
et les joueurs de cithare
que nous sommes
sont sommés
de ne pas se taire
devant la terreur
et la peur
de vivre
nous n’avons pas le choix
nous incombe la tâche
ardue et noble
d’essayer
encore
et toujours
l’intelligence du cœur
le sens
la nuance
et la tendresse
des armes miraculeuses
 
et ni les sourires cyniques au loin, ni la violence du monde n’obscurciront nos âmes blessées, ça aussi c’est un fait …
 
MAOB
 
One Love !!!
 

Une réflexion sur “La poésie ne sauvera pas le monde qui refuse d’être sauvé …

  1. très beau texte, et très juste, Capitaine Alexandre qui n’oublie pas la terreur du temps présent, tout en conservant l’espoir. Ainsi que l’écrivait notre maître : »Sur les arêtes de notre amertume, l’aurore de la conscience s’avance et dépose son limon. » (Argument,fureur et mystère)

    J'aime

Bienvenue au coeur d'un univers éclaté et dispersé, mais entier. Et merci de partager ici, avis et ressentis… 

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s