Au pays de René Char, j’écris

Il y a
Des matins gris
Et sans espoir
Et d’autres, matinées satinées d’envies
Qui nous rappellent au désordre joyeux
Et à la lumière de nous-mêmes heureux
Instants diamants qui nous augmentent
Et nous redisent ce que nous savons déjà :
La vie vaudra toujours, toujours la peine
La peine d’être vécue, vécue pour
La beauté ineffable intraitable inaliénable
Le sourire inaltérable d’un amour inénarrable
L’éternelle étincelle d’une amitié qui scelle
Le pacte de nuits et de jours de merveille
Au pays de René Char, j’écris
Et L’isle-sur-la-sorgue devient
En mon âme améthyste
L’isle-sur-la-lune
Ville-poème de bleu toute dévêtue
Offerte à mon regard qui tremble ému
MAOB
One Love !!!

Bienvenue au coeur d'un univers éclaté et dispersé, mais entier. Et merci de partager ici, avis et ressentis… 

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s