Dans les studios de Radio Nova

On est là…

Dans les studios de RADIO NOVA, avec la journaliste Bintou Simpore qui m’ouvre grand les portes de son émission phare Néo Géo, pour parler de mon roman nova, « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy) en librairie depuis quelques jours.
Honoré d’être le premier invité de la saison.
Interview et livre en live, seront diffusés ce dimanche 30 août, entre 10h et 13h sur les ondes hertziennes, et le podcast suivra dans la semaine.
Hâte de partager avec vous ce moment, et surtout vous retrouver, ici ou là, ici et là, comme le week-end dernier à Saint-Cirq-Lapopie (j’y reviendrai), au détour d’une scène où l’on partage la poésie, la musique, la tendresse, la révolte, et la liesse claire. D’être vivant. Ensemble !!!

Dans le « Bureau des rêves », au cœur du cœur de la Maison André Breton

On est là… 🙂

Dans le « Bureau des rêves », au cœur du cœur de la Maison André Breton, à Saint-Cirq-Lapopie, dans la mirifique région du Lot, où Albert Morisseau Leroy, Fred Ebami et moi posons nos valises de poèmes et d’images, le temps d’un week-end de feu organisé par la Rose Impossible et le Collectif On A Slamé Sur La Lune.

Heureux et honorés d’être en ce haut-lieu surréaliste, invités à fêter la parution de mon roman nouveau, « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy) et le finissage de l’expo de l’artiste Alain Prillard.

Le programme, très riche, de notre manif de rêve général est à découvrir ici :

https://www.google.com/amp/s/www.ladepeche.fr/amp/2020/08/21/une-journee-culturelle-avec-la-rose-impossible-9028263.php

Si vous êtes dans le coin, comment vous dire, nous sommes, chanceux, et vous êtes, chaleureusement invité(e)s.

Crédit photo : Aurélie Loiseau

One Love !!!

#BeauVoyageÀOujda
#LaManufactureDesRêves
#RentréeLittéraire2020
#LifeisAPoetrip
#TourDeFrancePoétique
#OnTheMoonForLove

Les Lumières d’Oujda

Après avoir tenté l’aventure à Rome, le héros est rapatrié au Cameroun, son pays natal. En quête de sens, porté par l’amour de Sita, sa grand-mère, il s’engage dans une association qui lutte pour éviter les départs « vers les cimetières de sable et d’eau ». Au Maroc, il rencontre le père Antoine, qui accueille des réfugiés, et Imane, dont il ne lâchera plus la main.

Au rythme de cette épopée chorale lumineuse, les parcours s’enchevêtrent, les destins s’entremêlent, entre l’Afrique mère fondamentale et l’Europe terre d’exils.

La voix et le phrasé uniques de Marc Alexandre Oho Bambe effacent les frontières entre roman, poésie et récit initiatique.

Date de parution : 19 août 2020

Prix de vente : 19,50 € ( Fnac)
336 pages

 

Jeune Afrique

On est là… 🙂

Dans Jeune Afrique, sous la plume de Anne Bocandé que je remercie, car elle m’offre en ce jour spécial, le premier article sur mon roman nouveau, « Les lumières d’Oujda » (éditions Calmann-Lévy), disponible en librairies le 19 août.

Belle lecture.

Rendez-vous samedi 22 août à Cahors et Saint-Cirq-Lapopie

La semaine prochaine, je présenterai en belle et grande première, « Les lumières d’Oujda » mon roman nouveau aux éditions Calmann-Lévy, dans deux villes indiquées sur la photo.
Rendez-vous samedi 22 août, à la librairie Calligramme pour une rencontre littéraire dans la matinée, on enregistrera ensuite ensemble « La Manufacture des rêves » dans l’après-midi à la Maison André Breton, et on déclamera, toujours ensemble, de la poésie au cœur des jardins du Musée Rignault, et plus tard dans la soirée, sous les étoiles, je lirai en merveilleuse compagnie musicale, des extraits de mon livre à venir (19 août chez votre libraire) dans un amphithéâtre surréaliste.
J’ai « laissé » assez d’indices dans cette publication, pour que vous puissiez trouver facilement les villes en question 🙂

Qui sait, où nous nous enjaillerrons bientôt ?

MAOB

One Love !!!

#TourDeFrancePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLLExperience
#BeauVoyageÀOujda

Le festival « Les Nuits et les Jours de Querbes »

On est là… 🙂

Au parc de Capèle à Capdenac, le festival « Les Nuits et les Jours de Querbes » nous rappelle à quel point nous ne pouvons pas vivre sans culture en partage, sans moments de livre-ensemble, sans concerts de cœurs qui battent au même tempo, sans pas de danse, voire de transe collective.
Le jazz, la musique populaire italienne, et le fado, oh le fado, ont embrasé nos âmes hier.
Albert Morisseau Leroy et moi sommes remontés en selle, sur le dos du poème, cheval de feu qui nous brûle depuis longtime, depuis toujours même, à mon sens.
Et ce matin la lecture de Camus, invité d’honneur de la manifestation, lecture habitée, sous la pluie il faut le préciser, public, organisateurs, bénévoles et artistes, diseuses et diseurs, lectrices et lecteurs abrité(e)s sous les arbres, vient nous (re)dire ce que peut la littérature, nous (r)amener à l’essentiel, nous relever quand nous plions, et nous élever toujours plus haut, vers nous-m’aime.

Cette lecture vient nous (re)dire aussi à quel point sont justes ces mots de Franketienne, sphinx des lettres haïtiennes, démiurge déifié défiant le temps et les vents :

« … une seule phrase dans un seul livre peut bien sauver toute l’humanité. »

Merci à toutes celles et tous ceux, qui portent haut le drapeau des femmes et des hommes, humaines, humains, justes, et qui dans le respect de chacune, de chacun, de toutes et de tous, tiennent fête et tête, invitent à prendre les arts, les armes miraculeuses.

Pour résister.

Ensemble.

MAOB

One Love !!!

#TourDeFrancePoétique
#LifeisAPoetrip
#OASSLLExperience
#OnTheMoonAgain

Place de la lecture à Figeac… Sur La Lune

On est là… 🙂

Place de la lecture à Figeac… Sur La Lune.
Pour ouvrir « Les Nuits et les jours de Querbes », festival de Jazz et Littérature en Aveyron.
Joie de retrouver le chemin du partage avec le public, à ciel ouvert, par ce jour bleu d’été.
Je souris de parler ici, de « Diên Biên Phù » mon roman premier paru chez Sabine Wespieser, avec en tête et dans le cœur qui bat chamade, la parution chez Calmann-Lévy de mon livre prochain « Les lumières d’Oujda », dans 11 jours très précisément. Belle manière, à mon sens, de tourner une nouvelle page. Littéraire.

Merci à l’équipe d’organisation, aux bénévoles, pour l’engagement à porter l’événement, et accueillir les artistes invité(e)s avec une chaleur égale, au moins, à celle de cette fin de semaine.

One Love !!!

#LifeisAPoetrip
#TourDeFrancePoétique
#BienvenueàDiênBiênPhù
#HorizonOujda
#RDVenLibrairiesLe19Août

Beyrouth Ville-Phénix

Beyrouth
Ville-Phénix
Maintes fois
Ressuscitée
Ressuscitera
Encore
De ses cendres
Hier
Aujourd’hui
Et demain

Le pays du cèdre
Porte en son cœur
Et en son âme
Comme une injonction
Une urgence
À vivre
Qui fonde et pousse à la fronde
Tous les pays qui ont connu
Catastrophe et désastre
La violence du monde qui est surtout
Celle des Hommes qui luttent
Contre eux-mêmes souvent
Au lieu d’agir pour eux-m’aime
Toujours

Le pays du cèdre
Porte en mon cœur
Et en mon âme
Une trace indélébile
De rose impossible
Et un parfum d’olivier
Qui invite à la paix
Après la guerre
La vie doit vaincre
Toujours
Vaille que vaille
Vaille que vaille
La vie

Le pays du cèdre m’a offert
Il y a plusieurs années déjà
L’hospitalité en poème
Dans le feu des mots de Nadia Tueni
Et la sagesse en proverbe de Rumi
Un soir d’automne à El Bourj
Éclairé à la lampe des sourires et des regards
D’enfants du Liban chantant Gibran
En chœur avec un poète Sawa
Nous étions les mêmes
Nous sommes les mêmes
Nous resterons les mêmes
Sawa

Hier
Aujourd’hui
Et demain
Beyrouth
Ville-Phénix
Je t’offre
En juste retour
Ma parole sybilline
Tressée en bouquet
Pour dire
Et redire
La vie qui nous lie
Vaille que vaille

La vie

MAOB

#écrirejustejusteécrire