Ma vie

Ma vie ?
Un projet d’écriture
Roman poème qui file
Entre les doigts
Du temps qui s’étiole, défile
En étoile
Jusqu’à ces mots que je peins
Et dessine de mes mains
En fleurs généreuses
Pour demain
Ma vie ?
Un pari
Un défi
D’encre
Et d’exil(s)
Un rêve bleu, qui me fonde
Et me porte à la fronde
Me guide, à la rencontre du monde
Ma vie
Je l’avoue
Je la vis et la veux
En chansons
Populaires
Révolutionnaires
D’amour et lumière

MAOB

#écrirejustejusteécrire
#pournepasvivreinutile
#PoetAtWork
#BienvenueAuClub

Crédit Photo : Frédéric Reglain / Divergence

« Ci-gît mon coeur » au Club des Poètes …

On est là …

« Ci-gît mon coeur » au Club des Poètes
« L’hospitalité est un acte poétique » disait ma grand-mère, merci encore à Blaise Rosnay pour la sienne, à Sophie Mayer pour l’organisation de cette soirée inénarrable, à Alain Larribet et Calvin Yug pour la musique-magie et la fraternité d’art et d’âme, à Dany l’immortel pour sa présence et son regard toujours bienveillant sur mon « travail » d’artisan, aux ami(e)s et aux proches venu(e)s fêter la Poésique en belle intimité à bord du navire qui ne sait pas où il va , aux assoifé(e)s qui ont fait le voyage au bout de la nuit avec nous, slameuses et slameurs, diseuses et diseurs exalté(e)s, aux buveurs de vers bleus d’éternité, à Murray Head pour la leçon d’humilité, à Sandrine Constant mon agent qui veille au grain des mots que je sème, parsème. Autour du monde. En amour du poème.

Festival du Verbe à Maubourguet (65) le 23 juin

On est là … 🙂

Invité au Festival du Verbe à Maubourguet (65) ce week-end, pour partager en live des extraits de « Ci-gît mon coeur », mon nouveau livre édité à la Cheminante.
Bonheur de poursuivre le poetrip avec l’ami frère Alain Larribet, après notre fête de la poésique hier soir.
Inénarrable.
Ami(e)s des environs, nous vous attendons, vous espérons en nombre. Poème.

One Love !!!

#TourDeFrancePoetique

#Ci-gîtMonCoeur

#UnlivreEnLive

Une semaine au lycée Liégeard à Brochon

On est là …

Et cette question rituelle, douce et brutale à la fois, qui revient toujours dans un grand éclat de vivre : « à quoi sert la poésie? »
Et ces réponses d’élèves du Nord et du Sud, enfants du monde et êtres-anges à l’innocence fragile, qui fusent :
la poésie sert « à empêcher les étoiles de tomber », « à jongler avec les mots comme Messi avec un ballon » , « à expulser sa colère », « à faire danser les nuages », « à cultiver la paix », « à faire reculer les ténèbres » …
Et puis, le silence. L’émotion qui danse. Entre les mots.
La lumière qui soleil le coeur. Et la joie arrachée aux jours qui filent en étoiles. La tendresse en battement d’ailes.
La tendresse des poètes, « espèce en voie de disparition qui voyage en baleine bleue autour du monde »… Depestre est là. Eluard aussi. Et tant d’autres encore, magnifiques professeurs d’espérance !!!
Ecrire pour ne pas vivre inutile, cette phrase étincelle l’existence, elle donne sens à la vie. Et ce sens explose là, plus que partout ailleurs, dans ces instants inénarrables, mémorables « écoles de poésie » que nous inventons et réinventons sans cesse, avec le souci de transmettre aux jeunes gens dont nous avons la charge. Parfois.
Par foi. Transmettre. Le sens du partage. Le sens de la beauté. Le sens de la révolte. Transmettre. C’est bien de cela qu’il s’agit.
Merci à Gaelle Rauche, Albert Morisseau Leroy et Fred Ebami, pour cette belle et intense semaine des arts passée ensemble, à rire fou et à transmettre aux classes de seconde du Lycée Liégeard à Brochon… Sur La Lune.
Merci aux enseignantes Marie-Sabine et Isabelle, porteuses d’un projet pédagogique, artistique et profondément humain.
Et enfin, et surtout, merci aux élèves pour leur écoute et leur confiance, leur poésie offerte.
Toute cette énergie et tout cet amour font du bien à l’âme, ils sont viatiques pour poursuivre le voyage.
De vivre.

One Love !!!

#Uneécoledepoésie
#SemaineDesArts
#LapoésieEstUnArtDeVivre
#SlamAcademy
#OASSLL

Fête de la poésique le 21 juin à 21h au Club des Poètes à Paris

J-7 avant notre fête de la Poésique au Club des Poètes (30 rue de Bourgogne) à Paris 7è.
J’aurai la joie grande d’offrir en partage les mots de mon nouveau recueil « Ci-gît mon coeur » (éd. La Cheminante), disponible à la fin du mois chez tous les (bons) libraires 🙂
Et la joie poétique se transformera en fête de la musique et de la fraternité rieuse, grâce à la présence des amis frères, Alain Larribet, musicien magicien, Manalone et Fred Ebami du Collectif On A Slamé Sur La Lune et d’autres invité(e)s sur scène.
Merci à Sophie Mayer et à Blaise Rosnay, pour l’invitation chaleureuse.
Ami(e)s d’île de France, rendez-vous sur place à 21h pour dîner, avant l’envol(ée). Lyrique.

p.s : comme le lieu est plutôt intimiste, il vaut mieux penser à réserver si vous souhaitez être de la party. (vous pouvez le faire en mp ou directement au Club)

One Love !!!

#BIenvenueAuClub
#Ci-gîtMonCoeur
#UnLivreEnLive
#écrirejustejusteécrire

et je suis libre

et je suis libre
car je ne possède
(plus) rien
excepté
ce bouquet de mots
de chair et de sang
tressés ensemble
par une nuit
de lune pleine

et je suis libre
car je ne possède
(plus) rien
le prix à payer
pour entrer
en poésie
est de perdre
le chemin du retour
tout perdre
se perdre
jusqu’à l’amour

et je suis libre
car je ne possède
(plus) rien
qui m’attache
qui me gâche
qui m’enferme
qui m’infirme
qui m’entrave
qui m’aliène
qui me g(r)ave
qui m’enchaine
je ne possède
rien
rien de rien
excepté
un rêve assez flou
pour me tenir
debout
doux rêve
qui me regarde
en face
et me garde
fou
fou à dé-lier
ma langue de feu
jusqu’au bout
du bout du monde
que je traverse
en moonwalk

et je suis libre
libre
et je lutte
lutte
pour rester
libre
libre
d’être ou ne pas être
être
où l’on m’attend


MAOB

#écrirejustejusteécrire

 

Souvenirs du festival Littératures Métisses à Angoulême

On est là …

Souvenirs du festival Littératures Métisses à Angoulême … Sur La Lune
Merci à toute l’équipe d’organisation et à Bernard Magnier, joyeux chef d’orchestre de cette belle édition, merci à tous les autres auteurs invités pour le partage du feu qui nous brûle. Merci aussi à la Compagnie Artefapour les lectures et la musique. Bleues. Merci enfin au public, pour l’accueil et l’écoute. De tous les instants.