La première fois

La première fois
Que je me suis suicidé
J’avais vingt ans.

Une hirondelle avait tiré
Sur un chasseur, qui aurait pu faire
Le printemps.

La poésie
M’a ramené
A la vie
A la rive
De mon rêve
Reporté.

Depuis

Je ressuscite
Jour et nuit

Dans chaque poème
Que j’écris.

J’avance
Dans le noir

L’esprit à la dérive

En marchant sur les cendres bleues
De ma mélanfolie douce.

Je ressuscite toujours

Quand le jour

Se fait
Demoiselle
D’honneur
De mon coeur
Nuit de noces
De mes mots volcans
Fête païenne
De mes songes ardents.

La première fois
Que je me suis suicidé
J’avais vingt ans.

La poésie
M’a ressuscité.

MAOB

Texte extrait de mon prochain recueil, né à Port-au-Prince, ville-poème

marc-alexandre-oho-bambe-port-au-prince

Publicités

Bienvenue au coeur d'un univers éclaté et dispersé, mais entier. Et merci de partager ici, avis et ressentis… 

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s