Hommage à Frantz Fanon à L’Institut du Monde Arabe le 9 décembre

Frantz-FannonJ’ai l’immense honneur d’être invité à l’hommage qui sera rendu à Frantz Fannon à l’IMA le 9 décembre et d’y intervenir à 14h15.

Institut du Monde d’Arabe
Salle du Haut Conseil
1, rue des Fossés Saint-Bernard,
75005 Paris
Tél. : 01 40 51 38 38

La Fondation Frantz Fanon, au regard de son engagement solidaire aux causes fanoniennes de notre temps et pour apporter son éclairage sur les enjeux des politiques d’oppression ou de domination auxquelles sont confrontés les peuples du monde entier, a décidé d’organiser annuellement, à partir du 9 décembre 2015, les « Rencontres de la Fondation Frantz Fanon », dont l’objectif sera d’évaluer le rôle possible de la pensée en action de Frantz Fanon à l’épreuve du temps.
Ces rencontres se dérouleront sur une ou une demi-journée. Elles seront introduites par une conférence inaugurale qui orientera l’ensemble de la rencontre. Il sera demandé à chaque intervenant de présenter sa démarche à partir du thème proposé à la réflexion. Celui de la première session sera « L’émancipation contre la guerre des civilisations ».

Les rencontres seront filmées et retransmises sur le site de la Fondation.
Des traductions seront organisées sur la base du volontariat.

L’œuvre de Fanon a d’abord été associée à la guerre d’Algérie et c’est comme compagnon de route du FLN plutôt que comme Martiniquais que Fanon a été perçu en métropole dans les années suivant immédiatement sa mort en 1961. C’est seulement dans un second temps, et par le détour de la réception anglo-saxonne, que son travail de mise au jour de l’expérience d’aliénation des Noirs, qui nourrit Peau Noire, Masques Blancs, a été lu en France. Ainsi la fin de « l’amnésie » sur l’Algérie, coïncidant avec l’arrivée des cultural studies et des études postcoloniales en France, a-t-elle permis à la réception de « troisième génération » de prendre toute la mesure du double enjeu qui traverse l’analyse du fait et de l’héritage colonial dans l’œuvre fanonienne : l’émancipation des « damnés de la terre » doit conjuguer à la fois décolonisation et désacralisation.

Bienvenue au coeur d'un univers éclaté et dispersé, mais entier. Et merci de partager ici, avis et ressentis… 

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s