Lille – Festival Moulin à Paroles

Retour en images sur un moment « or » du temps, pour reprendre l’expression de Sylvie N’aya, instant diamant partagé un soir de plein soleil lunaire.

C’était la 7è édition du petit festival au grand coeur « LILLE MOULIN A PAROLES », et c’était fayaaaaaa 🙂

Merci au public de la gare Saint Sauveur et à Lille 3000 pour le bel accueil.

BIG UP à toute l’équipe d’organisation On A Slamé Sur La Lune, Cécilia GhysAlbert Morisseau Leroy, oops we dit again 🙂

Et mille et un merci, droit comme la voile vent debout, à nos invités pour la chaleur humaine, la présence poétique et la qualité des interventions artistiques offertes en partage…
Listen To MariamaChantal EpeeEstelle PersoNuit NoireMam’zelle DjoharaOlry CousinDenis PourawaRohan HousseinAdjabel Atissou Loko, Calvin Yug Bantu Quartier Sud Circulation, Shabaaz Shabaaz MystikVilio SlamFaya Lartiste, Malik, Modeste BaronRémy Castelain, Tarik, Gwenaelle Bel, nous avons bu la même eau, puisée à la source des rêves qui fondent l’humain, et font de nous ce que nous sommes ou aspirons à être, de toute la force et la faiblesse de nos âmes : 

Des extrémistes. De la beauté, et de la bonté. 

En somme.

One love!!!

 

11204480_10205544815252792_1217300517007978188_n

11205508_10205544785852057_3773229775388666417_n

10985313_10205542240428423_6856101815412210776_n

11205185_10205542239228393_4745578595255296186_n

11169855_10205542230348171_8573276772995265585_n

11205505_10205541745096040_8780799602983303672_n

Ciboure, Biarritz, Saint-Jean-De-Luz, Bayonne…

Rues du monde et villes-poèmes.

Merci à la Médiathèque de Biarritz, à ma Maison La Cheminante, à l’association Ezkandrai, au Festival Ethiopiques, au LabO du Malandain Ballet Biarritz, aux librairies « Le Festin nu » et « To the Lighthouse », à la Médiathèque de Bayonne, aux publics et aux artistes rencontrés pendant ma RésiDanse poétique au Pays Basque … Sur La Lune.

One love!!!

11150173_10205584940615901_7705361941350865373_n

11205512_10205585067459072_3085173052849282327_n

11193408_10205585064899008_1838322737509858707_n

11209729_10205585046178540_6963219742190562379_n

11205170_10205585038778355_3236849913192290312_n

10931036_10205585003377470_699567012227596784_n

11112450_10205584986937059_2271611186631278889_n

10984480_10205584975536774_49504908929725390_n

11128464_10205584967576575_2881071411413807471_n

11196226_10205584965496523_289683235566488427_n

11209633_10205584962176440_4250962368341337157_n

10454317_10205584953216216_3522402963097073196_n

 

 

De la poésie au Pays-Basque du 16 au 25 avril 2015

Médiathèque de Biarritz, Festival les Ethiopiques de Bayonne, Librairie To the light house.

La Cheminante en partenariat avec la Médiathèque de Biarritz, le Labo du Malandain Ballet Biarritz, le Festival les Ethiopiques de Bayonne et les librairies Le Festin nu de Biarritz et To the Light House de Ciboure invite Marc Alexandre Oho Bambe – dit Capitaine Alexandre – à slamer « Le Chant des possibles » en ateliers et concerts littéraires. Une expérience auditive, sensitive, visuelle et humaine inoubliable !

Biarritz1

Biarritz2

 

Lundi 20 avril : Gaël Domenger du LABO de la compagnie Malandain propose à Jésus Aured et Marc Alexandre Oho Bambe de se mêler au cours de danse contemporaine qu’il offre au public tous les lundis à 20h à la Gare du Midi à Biarritz. Les mots et le slam de Marc Alexandre, le souffle et l’âme de l’accordéon de Jésus Aured, le langage des corps de Gaël et de ses élèves s’entremêlent, sèment et s’aiment le temps d’un bal-ballet poétique protéiforme, inspiré, inspirant, instantané, sublime.

Biarritz3

 


Ode à la vie

Vivre

Il nous faudra vivre
Coûte que coûte
Vaille que vaille

Inlassablement
Il nous faudra vivre

Vivre

A la seconde
La seconde
A la minute
La minute

Vivre
Il nous faudra vivre
Sourire
Au jour
Et jouir
De chaque acte d’amour

Vivre
Et mourir

La nuit

Pour renaître

A l’aube

Ode
A la vie
A l’aune
D’un poème
Ardent

Marc Alexandre Oho Bambé

Festival Plumiformes au Café Plùm à LAUTREC

 

L’escapade poétique à Lautrec au Café Plùm pour le beau Festival Plumiformes .

MERCI au Café Plùm à LAUTREC et Eric Cartier pour l’invitation à cette manif de rêve général qu’est « Plùmiformes ».

On termine en beauté avec Camille et Corentin qui disent et chantent la poésie sublime de Mahmoud Darwich. Set magistral, violon, trompette, batterie et guitare sonnent le rythme des mots, du coeur. « La joie est annoncée », il nous faudra résister, vivre, coûte que coûte, vaille que vaille. Il nous faudra vivre.

Christophe Isselee my man, merci pour le poetrip à FREETOWN.

Et merci aux publics de ces 3 jours dans le TARN poétique. ONE LOVE!!!

lautrec2

lautrec4

lautrec3

lautrec1