Ecrire

Que faire pour traverser le cycle de la béance ténébreuse?

Peut-être écrire. Oui, peut-être.
Ecrire pour sortir de la nuit. Ou s’y enfoncer, jusqu’à se perdre en chemin.
Et ne plus jamais retrouver la clé qui ouvre chaque jour un peu plus à soi-même.
J’écris pour partager ma folie, éjaculer mes idéaux et mes pensées folles, jouir dans la bouche, sur le ventre, à la face du monde, mes secrets et mes rêves d’insomnie.
Je pense donc j’écris, j’écris donc je dis, je dis donc je suis.
Oui je dis donc je suis, car ma langue comme ma plume exaltée, bande toujours lorsqu’il s’agit de dire l’immonde beauté d’un monde qui crie.
Que faire de toutes ces « métaphores en dents de scie », de cette musique de mots qui me traverse, de ces vers sévères qui me transpercent et m’empoignent envers et contre tout, tous mes démons et l’enfer qui me guettent au loin?
Ecrire. Oui, écrire peut-être.
Que faire de ma vie avant ma mort?
Ecrire.
Avant de mourir.
Car c’est bien de cela qu’il s’agit, écrire avant de mourir, écrire.
Ecrire.
Peut-être même, pour ne pas mourir.
Ecrire juste, écrire.
Juste écrire.
Marc Alexandre Oho Bambé
Publicités

Bienvenue au coeur d'un univers éclaté et dispersé, mais entier. Et merci de partager ici, avis et ressentis… 

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s